forum rpg naruto
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Yuurei, le capitaine fantôme...[terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shinobi

avatar
Yuurei
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 6
Date d'inscription : 01/10/2016
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Chef des Pirates
Level:
180/200  (180/200)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Yuurei, le capitaine fantôme...[terminé] Sam 1 Oct - 14:35

Informations

Nom: Inconnu
Prénom: Yuurei
Surnom: Capitaine fantôme
Âge: 28 ans
Sexe: Masculin

Village: Aucun, du moins j'aimerai développer une idée avec vous.
Rang: Chef des'pirates (équivalent Kage)
Niveau: 180
Clan: Yuurei

Compétences

Talent naturel :
Affinité élémentaire: Inton / Irujutsu / poison
Kekkei Genkai: clan Yuurei
Pouvoir spécial: Hidden spécifique à son clan / Bukijutsu

Description

Yuurei, un bel homme de 28 ans, qui ne passe pas inaperçu.

Commençons par l'apparence générale. Yuurei, un homme de grande taille, vêtu d'une longue tenue noire en tissu tressé, qui est une technique plus compliqué, mais qui rend la tenue beaucoup plus solide. Cette tenue, est accompagnée d'une longue cape noire, avec laquelle il joue beaucoup. Parfois, il s'en sert pour camoufler des attaques qu'il prépare, voir même pour obstruer la vie et faire diversion. Chaque équipement qu'il possède, Yuurei l'exploite au maximum. Rien n'est là au hasard. Il lui est déjà arrivé de se servir des épaulières pour dévier des kunais qui avaient pourtant'prit la direction de son visage. De même que son pantalon, tressé de la même façon que le reste, à un détail près, il possède une matière organique qui l'assoupli et lui permet de bouger sans problème. Ses bottes, sont tressées de façon plus serrées, augmentant leurs résistances. Une particularité qui laisse à la fois sous le charme et perplexe, sont ses cheveux. Il possède une longue chevelure gris bleue, de la couleur d'une pleine lune. Il est dit même que ses cheveux brillent selon certaines lunes. Beaucoup de femmes tombent sous le charme de ce jeune homme, malgré cette cheveulure incroyable.

Car Yuurei a des traits fins, un visage assez intriguant. Il est difficile pour ne pas dire impossible de savoir ce qu'il ressent en le regardant. De plus, depuis la symbiose avec son fantôme Zhou Tai, il a hérité de ses yeux. Deux globes ronds, paraissant des planètes, mais d'une couleur bleu glacier impressionnant. Il peut vous intriguer, il peut vous surprendre, il peut vous amadouer, ce qui est déjà moins son style quoi que, il tire sa beautée de sa mère; il peut vous effrayer, il peut vous rendre aimantes mesdemoiselles, bref, son regard est exceptionnel, autant que sa chevelure. Il est d'autant plus bien bâti, très musclés. N'oubliez pas que depuis sa tendre enfance, il est attribué à réaliser des tâches d'homme, la pêche au filet donc à'la main, les rames, le pont, il est aujourd'hui capitaine de son propre navire et ça demande aussi de mettre la main a la patte.

Que dire de plus? A par répéter ou reformuler les choses, je vous invite à le rencontrer, et vous en aurez la plus claire des réponses.
b]Yuurei, un pirate, mais un homme avant tout[/b]


Dès sa plus tendre enfance, sa vie l'a obligé à êtrémature et très vite. La première raison étant l'histoire des fantômes, assez compliqué à faire entendre ça à un enfant. Pour cela, il compris très rapidement ce qu'était la vie, notamment en travaillant jeune. C'est un homme, unépersonne qui a un mental d'acier, incroyablement solide à ce niveau là et j'insiste. Cet volonté de fer a encore ici été amplifié par sa vie, dans des moments où il a affronté l'océan et la puissance de la nature, au péril de sa vie il n'avait d'autre choix. Autre situation, les combats. Très jeune, il a du tuer pour survivre, car les pirates eux aussi sont attaqués. Cependant, le soutien moral de la famille (quand je dis famille c'est parents équipages et tout être vivant sur ce navire), et grâce àla vérité sur ce monde et ses réalités dont ses parents faisaient preuve avec lui, il n'eut aucune séquelles morales par la suite. Il n'est donc ni fou, ni schizophrène ni quoi que ce soit. Bien au contraire, son cerveau est en constante réflexion, il est extrêmement intelligent et analyse très vite les situations, il tire encore sa de sa mère, mais pas que. Non, la présence de Zhou Tai a changé pas mal de choses en lui.

Zhou Tai, le fantôme de notre ami Yuurei. Il vous faut une description mentale de cépersonnage, car il fait à présent parti de Yuurei, c'est donc du pareil au même. Zhou Tai était un guerrier légendaire, membre des pirates lui aussi. Il est un des septs piliers des créateurs de la piraterie. Il était sur un style de combat unique, position déroutante pour leurs ennemis qui ne connaissent'pas. Bref, cet homme était un valeureux guerrier. Sur le champs de bataille, son esprit et son âme étaient aussi éguisés que sa lame. Il faisait preuve d'un sens du combat inouï, et ne reculait devant rien.

Grand général, créateur et fondateur de la piraterie, il savait mener des troupes au combat, promettre une victoire tout en limitant la casse. Car en plus d'avoir ce qu'il faut pour le terrain, il était un fin stratège, et extrêmement rusé. Pour pousser plus loin, il élaborait pour ses champs de batailles des poisons et autres pour décimer les troupes ennemis.

Car lorsqu'ils ont un objectif en tête, il ne vaut mieux pas se mettre au milieu. Je vais parler au nom de Yuurei, même si les deux sont la même personne. Yuurei est quelqu'un d'obstiné, que se dévoue pour les causes qu'il juge juste, en suivant l'avis de sa confrérie ou de son avis propre. Ceci est un trait fort des pirates. Tous ceux qui sont sur le même navire sont immédiatement de la même famille. Vous ne pouvez pas créer plus de lien qu'un troupe d'hommes et femmes sur des bêtes flottantes au milieu de nulle part, avec comme seul moyen de survie votre famille. Comprenez que famille ne signifie pas liens de sang forcément.

Il est donc un leader, il sait donner des ordres et se faire écouter. Il est quelqu'un de juste, raisons pour lesquelles il a été nommé chef de son clan à l'unanimité. Ce jeune homme est extrêmement mystérieux, et ne se dévoile pas facilement. A vous d'essayer de le cerner, mais garre à votre approche. Depuis ce "nouveau monde", les villages ont tués'la piraterie. De ce fait, la plupart des pirates ne respectent et n'ont confiance qu'aux pirates.
Le personnage sur votre avatar: Sephiroth, FFVII

Traits physiques majeurs: Voir description, tout y est les amis!

Signes distinctifs: Ref. description aussi!

Le caractère de votre personnage en quelques phrases:

Qualités: Voir description
Défauts: De même

Histoire


"Kaiju, il va falloir faire quelque chose, nous n'avons plus rien, et à ce rythme là, on va pas aller bien loin..."

"Mmh... Bien, je vais trouver une solution, il ne faut pas paniquer. Mais l'avenir de notre lignée entière est en jeu, nous devons faire quelque chose, et nous allons le faire...."

Nous en étions là. Jadis, la vie était bien plus compliquée que ce que vous connaissez à ce jour. L'histoire de clan est aussi intéressant qu'intriguant, laissez moi vous conter notre histoire, pour que vous compreniez absolument tout ce qui va suivre. Voilà l'histoire du clan Yuurei...


Origines, malédictions et bénédiction ne font qu'un.


Il fut un temps, où la vie ne ressemblait pas à celle que nous connaissons tous. Jadis, au temps de cette histoire, les villages que vous connaissez n'existaient pas. Certains d'entre eux furent en projet, d'autres ne l'étaient même pas encore. Car oui, avant notre monde il y en avait un autre, mais nous n'en parlons que très peu. Il fut ceci dit très semblable au notre, sans la sécurité proposé par ces villages d'aujourd'hui, et sans toute cette organisation que nous permets de nos jours de vivre mieux. Raison pour laquelle, la plupart des familles, clans et peuples furent des nomades, et voyageaient sans cesse afin d'apprendre et de s'enrichir chaque jour. Même si ces villages n'existaient pas, et que tous les pays n'avaient aucun nom, les climats et paysages furent semblables à ceux d'aujourd'hui. De ce fait, beaucoup de famille parcouraient le monde.

Mais parlons de mon histoire, et de celle de mon clan, qui sont étroitement liées, au point de vous faire comprendre et connaître une partie de moi-même. Abordons nos origines, sous les noms de Zu Yuu et Megumi, les prénoms qui entrèrent dans nos légendes, fondateurs de ce dernier à leur insu et surtout de façon involontaire. Zu, un valeureux et puissant guerrier de l'époque, venait du pays que nous apellons aujourd'hui Kiri. Il était un maître de l'art du Bukijutsu, et en était un des fondateurs, du fait qu'il fut un des premiers à créer des techniques dans cet art là. Il fut un pirate, et un grand leader. Il possédait son propre navire, son équipage, et traversait les flots à la recherche avant tout de connaissances, et de nouvelles idées. Car il avait choisit cette voie pour pouvoir améliorer son art, le développer et en créer de nouveaux jutsus. Il était aussi pirate, pillait pour vendre tout ce qu'il récupérait, et en donner aux personnes dans le besoin. Car'provenant d'une famille pauvre, Zu connaissait la misère, et bien que parfois sans état d'âme, il tendait souvent la main aux personnes dans le besoin, population courante durant ces années.

D'un autre côté, Megumi. Une ravissante femme, que beaucoup d'hommes convoitaient. Elle était dites "venue du ciel" de par sa beauté et sa gentillesse. Mais ceci n'était qu'un'masque pour camoufler son activité principale. Elle faisait partie d'une grande famille d'assassin, extrêmement doué, encore plus grâce à ses fameux atouts. Dès toute petite, elle avait un don pour l'iroujutsu, l'art de l'assassinat, et la création de poisons, héritière d'un talent familial. Cela dit, ce qui la rendait si efficace était son implication dans le clan et son assiduité au travail. Elle était constamment entrain de développer de nouveaux poisons, ainsi que des techniques d'Iroujutsu. Dans la vie de tous les jours, et en guise de couverture, elle s'attelait au métier de vendeuse ambulante de médicaments, nourriture, comme nous dirions de nos jours une superette mobile. De par son métier, elle fut connue sur plusieurs continents et appréciée d'énormément de gens, lui permettant d'oeuvrer à son vrai "métier" sans problème et en toute tranquilité.

Et le jour vint, où ces deux extravagants personnages firent leur rencontre, dans d'étonnantes conditions. A vrai dire, il était à la base peu probable que ces deux personnes s'attachent l'une à l'autre. La raison de leur rencontre : tentative d'assassinat de Megumi sur Zu. La famille de Megumi, eurent l'ordre d'assassiner un pirate qui entravait un peu trop les affaires de certains riches, l'accusant de voler leurs richesses pour la redistribuer ensuite, c'était un'peu un robin des bois, sauf que lui le faisait aussi pour lui et parfois par plaisir. Car lorsque Zu fut dans cette pauvreté sans noms, les riches personnes qu'il croisa durant sa vie ne lui avaient jamais tendu la main, bien au contraire l'enfoncant et lui rétorquant qu'un pauvre n'avait aucun avenir dans ce monde. Ne le connaissant'pas, et contre une belle petite somme, la famille de Megumi accepta. Elle fut alors la dirigeante de cette mission, avec quelques autres mercenaires qui l'accompagnait. Au début, la femme fut rétiscente à l'idée d'avoir sous sa coupe d'autres mercenaires, et pensait que sa famille et leurs riches donneur de mission la sous-estimait. Cela dit, elle même ne savait pas à qui elle allait avoir à faire. Cette mission débuta un beau jour d'été. Les informations de la haute société envoyèrent un message à Megumi, disant que ce fameux pirate allait acoster sous peu dans un port aux abords de Kiri. Elle prit alors la route, pour accomplir sa mission d'assassinat...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le jour commençait à se lever et, tandis que le soleil déposait ses premiers rayons chaud et agréables, les bateaux arrivaient du large jusqu'à ce fameux port. Il y avait toute sorte de bâtiments, et toute sorte de marins. Il y avait ceux qui allèrent en quête d'objets et "trésors" d'autres pays (la nourriture ou simplement une roche spécifique à un pays pouvait être considéré comme un trésor), les navires marchands, les cales remplies de mets marins, des marchands ambulants, ainsi que Zu, ce fameux pirate. Il était toléré dans les ports de par ses actes d'entraide, et même apprécié, sauf par la haute société évidemment. Accroché à la tête de dragon qui ornait l'avant de son bateau, Zu était là sourire accroché aux lèvres, content d'apercevoir la terre après six mois de navigation non stop. Tout son équipage et lui même firent accoster le bateau, posant les pieds à terre. Dans ces ports, il y avait une spécificité : en plus de tous ces marchés, plusieurs personnes venaient pour trouver du travail. Tous ceux qui étaient en difficulté et qui avaient besoin de travail, venaient ici pour tenter de rejoindre un équipage en tant que mousse, pour tenter d'en faire leur vie. Megumi était là, t you ujours au fait de sa mission, sur les quais, se rapprochant lentement de Zu. Elle l'avait reconnu de par la description que ses payeurs lui avaient donné. Elle se dirigea vers lui, et tenta de créer le contact. Sa mission débuta ici.
" Bien le bonjour, vous êtes Zu n'est-ce-pas? Je suis Leya. Et je suis à la recherche d'un équipage. Oui je suis une femme, nous ne sommes pas souvent présente sur les bateaux. Mais je ne fais pas ça que pour l'argent. J'ai toujours été conquise par la mer, et je vous prie de m'accepter dans votre navire..."


L'équipage tout entier se mit à rire, s'exclaffant de voir une femme demander à faire parti d'un équipage. Cela dit, Zu ne faisait pas de distinction entre hommes et femme, simplement car sa mère fut une des plus grandes pirates de tous les temps, et que c'était au cours d'un périple sur les flots que ses parents se rencontrèrent. De plus, lorsqu'il vu cette femme, il commença à rougir, car lui aussi était charmé par cette belle créature. Il s'approcha lentement d'elle, se mit devant, baissant la tête pour lui parler, car il était un très grand homme.
"Vous, marin? Savez vous ce qu'est la mer? Imaginez vous simplement ce que la nature peut nous faire subir?Êtes vous seulement consciente que votre vie ne tient qu'à un fil? Nous sommes des pirates, pas des marins d'eau douce. Vous devriez aller voir ce bateau là bas, ce sont des marchands, et ils ne naviguent qu'en eaux calmes. Ici, vous seriez étonnée de ce que nous affrontons tous les jours. "


"Qu... Quel macho! Vous les pirates êtes tous les même! Je ne vous demande pas de veiller sur moi, sur suis assez grande pour cela! Je veux simplement découvrir la mer et la nature dans son état sauvage, naviguer dans des eaux douces ne m'intéresse pas! Je n'ai plus rien à perdre, et j'ai besoin de donner un sens à ma vie. Prenez moi avec vous! Je ferai ce qu'il faut et, rester qu'avec des hommes ne me fait pas peur, je sais très bien me défendre!"


Tout l'équipage se mit encore à rire, certains larmes aux yeux, prenant à la dérision les dires de cette délicieuse jeune femme. Un des marins s'approcha d'elle, et fit semblant de dégainer sa lame, pour en tester les réflexes de cette quémandeuse. Cela dit, il fut étonné de la situation car, tout bon marin et combattant pouvait être ce marin, il se retrouva rapidement avec sa propre lame sur sa gorge, le fil de la lame vers l'extérieur, car elle veillait à tout de même pas le blesser. Tous ouvrirent grand les yeux, et plus personne ne rigolait, ils comprirent que cette femme était complètement capable de les rejoindre sur leur navire et prendre part à la vie de marin. Zu esquissa un léger sourire, avant de reprendre la parile...
"Et bien, quelle belle technique, vous êtes rapide. Vous avez réussi à piéger un de mes marins, cela signifie qu'on devrait vous laisser une chance de nous rejoindre. Prenez vos paquetages, nous allons bientôt reprendre la mer! Laissez moi le temps de distribuer aux gens dans le besoin ce que j'ai à leur donner."


Et voilà comment elle réussi à rejoindre l'équipage et à enclancher sa mission. Ils repartirent peu de temps après, la mer étant calme, le soleil bien haut dans le ciel. Et durant des mois de navigation, Zu enseignait à Megumi l'art d'être non pas un marin, mais un pirat. Ils firent même quelques abordages ensemble, et contre toute attente, faisaient une équipe incroyable. Megumi n'avait pas oublié sa mission et, pour preuve, comptait bien passer à l'action ce soir de pleine lune. L'eau était plate telle une mer d'huile, la lune était pleine. Une belle soirée bercée par une douce brise, qui adoucissait cette chaleur d'été.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Tout le monde dormait à point fermé, le calme adoucissait les moeurs et tous dormaient presque avec le sourire, car chaque nuit calme pour un pirate et marin était un cadeau de Dieu. Megumi, elle, ne dormait point. Au contraire, elle était allongé sur son matelas, cogitant avant de passer à l'action. Sortant de son duvet, il se mit en route, en toute discretion, en direction de la cabine du capitaine Zu. Elle y arriva discrètement, puis sorti tout doucement une lame extrêmement bien affûté. Elle n'était qu'à deux doigts de sa cible, puis fut soudainement suprise. Une main vint taper son épaule, et avant même qu'elle ne se retourne, une lame froide, du bon côté cette fois, vint à se poser délicatement sur sa gorge, le moindre mouvement pouvant lui être fatal. Elle ressenti à ce moment précis, cette sensation de fragilité et de vulnérabilité que ressentaient ses victimes, quand elle prenait son temps à l'oeuvre. La lumière de la cabine du capitaine s'alluma, et elle vit dans le miroir en face d'elle que Zu était derrière, un petit sourire en coin. Il lui prit l'arme des mains, puis la relâcha. Piégée, sans armes, et malgré qu'elle soit une experte dans son art, elle savait que le personnage qu'elle avait en face de lui était différent des autres, qu'elle ne pourrait s'en débarasser si facilement. Cela dit, contre toute attente, elle ne tentai pas de se débattre ou de fuir. N'ayant jamais raté une mission, sa fierté fut heurtée de plein fouet. La tournure des évènements ne furent pas ce à quoi elle aspirait, mais à présent en position de faiblesse, elle se mit à genoux, attendant que Zu lui face payer le prix de ses actes. Non pas qu'elle ne serait pas capable de se battre, cet échec fut cuisant pour elle, et lui brisa le moral. C'est alors que Zu dit quelques mots, dont elle ne s'attendait'pas du tout entendre...
"Et bien, nous y sommes. Hélas, chère Megumi, tu es dans un navire de pirates. La ruse et la fourbe fait partie de nos vies, et j'ai su que tu manigançais quelque chose dès lorsque je t'ai vu. Tu n'a pas l'allure d'une pauvre, et encore moins d'une petite fille sans défense. Ton spectacle contre mon équipage t'as trahi. Tu es bien trop douée pour être une personne lambda. À présent, je dois prendre une décision. Tout le monde est encore dans un sommeil profond. Vais-je te tuer en silence, et dire à mon équipage que tu as essayé déme tuer? D'ailleurs, maintenant que tu n'as plus rien, pourquoi voulais tu m'éliminer? Encore de riches hommes qui en ont assez que je les torpilles eux et leurs richesses? Hahaha parle, avant que je te fasse souffrir."


".... Je n'ai rien à dire. J'ai failli à ma tâche, alors finis-en rapidement avec moi. Tues moi, et n'en parlons plus."


" Hahaha, tu as bien du courage. Premièrement, personne ne dicte la ligne de conduite à un pirate. Deuxièmement, étant donné que je le savais depuis le début, j'aurais pu te tuer mille fois sans même que tu ne t'en rende compte. Tu es extrêmement douée, mais tu es trop scolaire. Tu as encore beaucoup de choses à apprendre, et cela se voit que tu viens d'une famille aisée. La pauvreté, ça rend fort. Après réflexion, et en tant que chef de ce navire, je suis seul à décider de ce qu'il se passera ou pas sur ce bâtiment. Et personnellement, j'ai envie de te laisser une chance, de te laisser le choix, chose qu'à priori, tu n'as jamais eu. Je dois te le dire honnêtement, tu es une personne attachante, et une belle femme. Ma mère fut une des plus redoutables pirates que la mer n'ait jamais connue. Et je dois avouer que, hem, comment dire, tu es une personne qui m'a marqué. Durant ces mois passés en mer avec toi, je me suis euh..."


Megumi, étonnée d'entendre ses paroles, rougissait lorsque Zu tentait de lui avouer cet amour qu'il lui avait caché. Elle se,mit à rougir, et réfléchi à deux fois avant de répondre ces quelques mots...
"Je ne vais pas te mentir, dans la situation où je suis, je dois avouer que tu as raison, je n'ai jamais eu le choix. Et malgré après ma tentative d'assassinat, tu me laisse une deuxième chance, mais pourquoi? Ton nom en fait trembler plus d'un, pourquoi cette gentillesse soudaine?"


" Et bien, c'est la première fois que je ressens quelque chose comme ça. Et bien que ton style soit imparfait et laisse à désirer sur certains points, tu aurais pu me tuer à mainte reprise, et te débarasser de mon équipage, mais tu ne l'as pas fait... Pourquoi?"


Sans donner de réponse, et ayant perdu ses mots, Megumi comprit aussi qu'elle avait un amour inconditionnel envers cet homme, et ne le compris qu'au moment où elle entendit ses mots. Sans plus rien dire, Zu lui tendit main pour la relever, et l'embrassa. Retiscente au début, elle même ne pouvait lutter contre les sentiments qu'elle éprouvait pour ce jeune homme. S'en suivit une séance torride entre deux personnes aimantes, et quelques'semaines plus tard, Megumi se rendit compte qu'elle était enceinte... Leur amour impossible leur coûta très cher, car après quelques mois de navigation, en revenant de cette épopée, la famille entière de Megumi était dissimulée au port, en toute discretion. Elle les reconnus, mais ne pouvais pas lui cacher ce ventre énorme, qui attendait une petite fille pleine de vie. Investissant le bateau, les membres de sa famille ordonèrent à Zu de reprendre le large. C'est à partir d'ici, que cette malédiction fut. Sous un soleil de pleine lune, la famille d'assassins, trop nombreux pour que Zu ne puisse faire quelque chose, eurent recours à des jutsus interdit, pour maudir cet enfant et'toute sa lignée. Megumi décida de rester sur le bateau, car elle fut reniée par sa famille, et fut menacée d'être éliminée si elle refesait surface dans les alentours. Sa famille l'avait considéré comme morte. Quand à Zu, il fut aussi envahi de cette malédiction, même si certains membres de la famille pensaient qu'il était déjà un hôte, sans pour autant qu'il ne le sache.
La descendance maudite, la naissance d'un élu, Yuurei!


Quelques années plus tard, naquit une somptueuse petite poupée, ressemblante à sa mère, Kaya. Elle grandit sur la bateau, comme ses parents. Tout était parfait pour cette famille, enfin presque. À la naissance de ma mère, sous une pleine lune, se déroula une scène des,plus impressionnante et qui, sans le savoir, allait se répéter dans cette lignée. Le soir où Kaya respira pour la première fois, un fantôme vint à apparaître au dessus de son berceau. Tout le monde étaient effrayés, anxiété d'autant plus forte chez les parents, Zu et Megumi, qui avaient décidé d'aller jusqu'au bout malgré cette fameuse malédictions. Pour cela, ils se rendraient coupable s'il arrivait quelque chose à leur enfant. Mais au fil du temps, de frayeurs et de nuit blanche, tout s'apaisa d'une étrange façon. Kaya, par une belle nuit d'été discuta avec son fantôme, qui, ayant vu qu'elle n'avait'plus peur de lui, lui expliqua pourquoi tout ceci se passait, et voulait lui montrer que cette "malédiction" était plutôt une bénédiction. Et ce soir même où ce fantôme fit son apparition, Zu vit le sien se dévoiler aussi. Il n'était jamais apparu avant, du fait qu'il avait peur de l'effrayer, et de briser cette confiance et cet enthousiasme qui faisait de lui ce qu'il était. Ils finirent par grandir avec, et en découvrir les secrets de cet art interdit.

Mais passons à présent à mon histoire. Quelques années plus tard, (Kaya étant mon arrière arrière grand mère), ce fut ma mère, Sayuri, et Kaiju mon père, qui dirigeaient notre clan et le navire. Les villages furent créés, et c'est à partir de là que tout à changé. Naviguer n'était plus aussi simple, il y avait des contrôles à proximités des grands villages, nous n'avions plus le droit d'accoster, et toutes personnes dans le besoin que nous aidions à notre manière ont rejoint, pour la plupart, un village, et n'avaient ainsi plus besoin de nous. D'ailleurs, beaucoup d'entre eux oublièrent nos noms, ne contant pas à'leurs enfants qui les avaient aidé durant tout ce temps. A cause de tout cela, nous n'étions pas dans l'histoire. Au contraire, de nos jours, des rumeurs courraient sur notre famille comme quoi nous étions des pirates de pacotilles de génération en génération, rapace de la mer à se nourrir de pauvres innocents que l'on croisait. Tout le contraire de ce que nous étions et de ce que nous avons fait. Mes parents eurent l'intelligence d'ignorer et de vivre avec, mais pour moi, c'était une autre histoire....
- " Chaque nouveau né verra sur son berceau une bénédiction et son fardeau."


Cette phrase résonnait encore dans ma tête comme une armée de troubardours et saletimbanque dans une église. Chaque enfant descendant de notre clan, possède un fantôme qui le choisit dès sa naissance. Nous n'y pouvons rien, et devons l'accepter pour pouvoir ne faire qu'un avec eux et devenir un vrai membre du clan, capable d'entrer en symbiose avec son entité. Le secret était que l'hôte devait accepter son fantôme pour cela, mais cela restait plus simple pour certains que pour d'autres. Personnellement, je m'en souviens encore, et c'était assez impressionnant. Car en effet, bien que ce surnom d'élu m'eut été donné dès mon plus jeune âge, j'avais toujours refusé ce talent, me fermant à chaque fois que l'on m'en parlait, ne voulant rien entendre. Je pensais faire cela, avec du recul, car j'avais peur. Même si c'est un don de clan, nous n'en restions pas moins des enfants, et cela restait effrayant pour des enfants. Je me souviens encore de cette rencontre et acceptation, qui, soit dit en passant, n'a pas été si facile. J'avais 13 ans, et cela se passait une nuit au beau milieu de l'océan, par temps magnifique. Laissez moi vous conter cette effroyable et fabuleuse rencontre avec une partie de moi-même, Zhou Tai.
La rencontre avec Zhou Tai, acceptation et unicité!


Je me souviens encore de cette nuit là comme si c'était hier. Tout le monde dormait, nous avions tous eu une journée colossale de travail, l'océan ne nous avait'pas fait de cadeau. Malgré tous les efforts fournit ce jour même, je n'arrivai pas à trouver le sommeil. Le ciel était somptueux cette nuit là, éclairé par une nuée d'étoiles toutes plus brillantes les unes que les autres, soutenues par un superbe croissant de lune qui, malgré sa timidité, brillait de tout éclat. Sur le pont du bateau, je contemplais ce merveilleux ciel qui m'était offert. Grand rêveur, je m'imaginais naviguer à la barre de mon propre navire, mon propre équipage, et ma propre ma famille, à travers les flots doux et ardents que la nature nous propose. Ramassant le livre que j'avais pris sans regarder où je mettais les mains, je fini par l'avoir, m'assoir sur la tête de dragon à l'avant du bateau, regardant côté cabine principale. Ce livre traitait de iroujutsu offensifs, écrits réalisés par ma mère. Spécialiste dans cet art et même maître en la matière, elle en avait fait quelques bouquins afin d'enseigner à notre clan et de perpétrer cet art, toujours en l'évoluant, dans notre clan. Lisant cet ouvrage l'esprit tranquille, je sentis soudainement une aura étrange s'installer. Levant les yeux au ciel, je vis alors des couleurs éclantes d'un vert, d'un violet, d'un blanc, enfin bref, une explosion colorée, qui me fit penser à une aurore boréale. Nous étions à ce moment même dans les eaux du nord, ceci expliquant cela. Cependant, ce n'était pas une aurore boréale, et je le vis très rapidement, surtout lorsque je remarqua que l'eau avait la même couleur que le ciel. Me relevant, paniqué, frissons courrant sur mon épine dorsal, j'allais presque dire que c'est comme si vous aviez vu un fantôme... Et à ce moment là, dans une fumée violette et noire, apparut un personnage étonnamment charismatique, dégageant une puissance dérangeante, un grand guerrier, dans tous les sens du terme...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je me rapellerais toujours de cette première fois. Je parle de la rencontre bien sûr. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'un fantôme soit si classe, et surtout c'est la première fois en tant que gamin, sauf envers mon père, que je voulais ressembler à quelqu'un. Ce fut sûrement la plus belle rencontre de toute ma vie. Quand je le regardais, avec des yeux d'enfants, admirant ce personnage comme si un petit avait rencontré le père noël en personne. Je me sentais timide devant lui, car son regard exprimait mille flots à la fois, nous contant ses récits sans qu'il n'ai besoin d'ouvrir la bouche. Un regard perçant, des yeux bleux glaciers, une armure magnifique rouge et noire, et un nodachi incroyablement beau, et grand. En bref, il était d'un charisme sans égal, mais ce n'était pas pour rien, il était un guerrier hors pair.

Je ne savais trop quoi dire. A vrai dire, je n'avais pas de mots. Je le regardais, là, les yeux grands ouverts, il se tenait droit, devant moi, me regardant de ses yeux glaçant, s'approchant lentement de moi...
" Salut Yuurei, je suis Zhou Tai. Je suis ton fantôme. Toi et moi ne faisons qu'un. Et à présent, tu vas l'accepter. Ta retiscence commence à me mettre en colère. Alors me voilà."

"Euh... V... Vous êtes mon fantôme? Euh ok... Enchanté, je m'apelle Yuurei, mais ça vous le savez déjà.. Euh je suis censé dire quoi là?"

"Tu n'est pas obligé de parler. Je suis venu à toi aujourd'hui, car tu as 13 ans, et qu'il est temps que tu rentre en phase d'acceptation. Nous devons nous unir, nous allons en avoir besoin. Je suis un ancien pirate aussi tu sais, je connais votre code par coeur, je connais ta famille, je connais tout de vous... Et à présent je suis là pour toi. Accepte moi, et ne faisons qu'un. Ma force sera tienne, ainsi que tout mon savoir."

Sans dire un mot, je m'approcha lentement de lui, en confiance. Cette aura dérangeante de début s'étaient transformé en soulagement et confiance sans nom. Non pas attiré par lui comme un sirène, du fait que j'étais complètement conscient, mais j'en avais envie, je crois que mon sang parlait pour moi, il était temps. Un peu effrayé, je me rapprochais de plus en plus jusqu'à me trouver en face de lui. Je levai la tête pour le regarder, et me posa mille questions en quelques secondes... Est ce que ça allait me faire mal? Est ce que je risquais de mourir par cette fusion? Je n'avais aucune réponse, et je m'en contentais. Il me tendit la main, l'autre main sur le fourreau de sa lame. Je tendis à mon tour le bras en sa direction, lorsque tout à coup, une lumière aveuglante vint provoquer une petite explosion, me propulsant directement dans l'eau. Alerté par le bruit, mes parents et l'équipage vinrent alors tous sur le pont, me cherchant. Il ne restait que le livre au sol, avec des traces d'explosion un peu partout. Inquiets, ims regardèrent dans l'eau, voyant mon corps flotter. J'étais conscient, les yeux fermés, flottant là, apaisé. Je sentais en moi une sensation de puissance, j'avais encore des fourmis dans les membres. Prenant de grandes respiration, je me sentais différent, comme si je prenais ma première bouffée d'air depuis fort longtemps. Je fis un signe comme quoi tout allait bien à tous ceux qui étaient sur me bateau, puis m'accrochai aux cordes pour remonter avec une aisance dont je n'avais pas consience, où plutôt que je n'avais pas avant. Et, au fil des années, je développai mes talents , accompagné de Zhou Tai. Je parlais énormément avec lui, nous ne fûmes qu'une personne... Et la symbiose était faites.
Au jour d'aujourd'hui, et malgré tout, nous sommes des pirates!


Et voilà, vous avez entendu les passages les plus marquants de mon histoire. Je ne vais pas vous raconter toutes nos péripéties en mer, sinon on en a pas fini. Non, je vais vous parler du dernier chapitre à présent, la vie de nos jours. Car de nos jours, les choses sont différentes. Je l'ai bien moins ressenti plus jeune, car en mer, et bien on est quelque peu protégé de l'extérieur, et toute la famille du bateau me protégeait aussi. Mais en grandissant, jai vu. J'ai aujourd'hui 28 ans, j'ai mon propre navire. Je suis, et resterai un pirate à jamais, malgré les difficultés que nous pouvons rencontrer de nos jours. La première, c'est la reconnaissance, morte dans le vice de l'être humain. A la base, nous étions des pirates d'honneur, tout ce que nous volions, nous le donnions à la population dans le besoin. Cela dit, depuis l'apparition des villages, tout ce beau monde a obtenu sécurité, situation, bref que des choses bien, et tant mieux. Cela dit, les anciens, leurs ancêtres du moins, n'ont jamais raconté l'aide que nous leur apportions jadis, qui leur avaient permis de nourrir leur descendance. Nous n'attendions rien en retour, mais au delà de cela, les pirates avaient aujourd'hui une réputation de petit rapace prêt à attaquer le moindre petit bateau de pêche, et de mettre les navires à feu et à sang. Alors que non, toutes nos attaques étaient ciblées, pour la plupart des navires transportant des richesses non méritées et la plupart du temps volé au peuple pour les vendre et s'enrichir encore plus.

De plus, la sécurité des village portuaire nous empêchent d'acoster à notre guise. Aujourd'hui, nous vivons de quelques actes de pirateries bien dirigés évidemment, nous n'attaquerons jamais des gens dans le besoin, mais seulement contre ceux qui nuisent au peuple et à la paix sur la mer. Nous sommes aussi contre les nouvelles industries et pêche illégale. En bref, nous sommes des enfants de la mer, c'est notre chez nous, notre monde, et personne ne pourra nous l'enlever. Cela dit, la vie devient trop difficile, et notre famille s'agrandit. Nous devons trouver un moyen de gagner de l'argent, et surtout de rapporter rapidement des vivres. Vivre en mer d'accord, mais pas sans rien. De ce fait, mon prepier objectif, en tant que chef du clan, était de tenter de signer un traité avec un village, pour nous permettre de marchander, et donc de nous nourrir, de survivre. Nous voilà acosté, vivant dans notre bateau. Il est temps de découvrir le monde, faire des connaissance, et assurer la pérénité de notre clan.


Dernière édition par Yuurei le Dim 2 Oct - 20:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Konoha no Shinobi

avatar
Uchiha Sasuke
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 147
Date d'inscription : 07/10/2015
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Genin
Level:
20/25  (20/25)
Exp:
0/5000  (0/5000)

MessageSujet: Re: Yuurei, le capitaine fantôme...[terminé] Dim 2 Oct - 13:44

Salut et bienvenue Smile

Rien à redire à ton histoire bien écrite.

Du coup il faut quand même que tu marques ton niveau et si j'ai bien compris tu fusionnes avec un esprit ce qui correspond à du Inton (ça m'a fait pensé à Shaman King, j'ai trouvé ça cool ^^), tu peux donc rajouter ça dans tes affinités Wink

Sinon Chef des Pirates, est ce que tu voulais dire par là "chef de tous les pirates" ou plutôt d'une flotte / d'un grand équipage de pirates ? Cela ne change rien à la position équivalente au kage dans le sens où tu diriges, c'est juste pour définir l'organisation de la piraterie en général.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Shinobi

avatar
Yuurei
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 6
Date d'inscription : 01/10/2016
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Chef des Pirates
Level:
180/200  (180/200)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Yuurei, le capitaine fantôme...[terminé] Dim 2 Oct - 17:05

Salut, et merci de ta réponse!

Oui, j'ai réalisé une fiche de mon clan, elle est en cours mais j'ai la base! En fait un fantôme se réincarne en nous, nous donnants ses compétences et affinité.

Cela dit, peu importe le nombre de fantome dont l'hote peut faire appel, il gardera toujours les memes compétences et affinités.

Et bien j'aurais dis chef des pirates oui. Car inrp, nous ne savons pas encore qu'il y en a d'autres. Cela dit on pourra fragmenter sa par la suite. Bien que le terme pirate soit grand, signifiant plutot esprit libres et vagabonds des océans xd
Revenir en haut Aller en bas
Konoha no Shinobi

avatar
Uchiha Sasuke
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 147
Date d'inscription : 07/10/2015
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Genin
Level:
20/25  (20/25)
Exp:
0/5000  (0/5000)

MessageSujet: Re: Yuurei, le capitaine fantôme...[terminé] Dim 2 Oct - 17:12

Ok, du coup faudra quand même que tu édites pour mettre ton niveau et le inton ^^

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Shinobi

avatar
Yuurei
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 6
Date d'inscription : 01/10/2016
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Chef des Pirates
Level:
180/200  (180/200)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Yuurei, le capitaine fantôme...[terminé] Dim 2 Oct - 17:18

Que veux tu dire par niveau? Car je n'arrive pas à accéder au règlement, la page ne charge pas...

Pour le reste c'est modif!
Revenir en haut Aller en bas
Konoha no Shinobi

avatar
Uchiha Sasuke
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 147
Date d'inscription : 07/10/2015
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Genin
Level:
20/25  (20/25)
Exp:
0/5000  (0/5000)

MessageSujet: Re: Yuurei, le capitaine fantôme...[terminé] Dim 2 Oct - 18:30

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

voilà pour le niveau Smile

petit détail, mais ce n'est pas dans capacité spéciale qui faut mettre, là ya juste ton hidden car en effet il est spécial à ton clan.
Le reste c'est dans : "Affinité élémentaire"

Le bukijutsu n'est pas nécessaire de précision à part si tu as des attaques très spéciales avec, dans ce cas il est dans la bonne catégorie Smile

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Shinobi

avatar
Yuurei
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 6
Date d'inscription : 01/10/2016
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Chef des Pirates
Level:
180/200  (180/200)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Yuurei, le capitaine fantôme...[terminé] Dim 2 Oct - 20:53

Oui j'ai des attaque spéciales!

Voilà modifié!
Revenir en haut Aller en bas
Konoha no Shinobi

avatar
Uchiha Sasuke
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 147
Date d'inscription : 07/10/2015
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Genin
Level:
20/25  (20/25)
Exp:
0/5000  (0/5000)

MessageSujet: Re: Yuurei, le capitaine fantôme...[terminé] Dim 2 Oct - 21:12

Bon du coup j'ai carrément un groupe de pirates xD Si jamais tu préférerai être catégorisé dans un groupe avec un autre nom, n'hésites pas à me mp Smile

Bref', je te valide ^^

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Shinobi

avatar
Yuurei
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 6
Date d'inscription : 01/10/2016
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Chef des Pirates
Level:
180/200  (180/200)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Yuurei, le capitaine fantôme...[terminé] Dim 2 Oct - 21:21

Super merci!

Serait il possible de créer une ile ou nous pourrions vivre? Un truc tres simple, à proximité de Kiri, avec Académie et compagnie? Sa serait sympa d'avoir lors des turnois des genin chuunin etc d'autres endroits que ces meme villages!

Qu'en penses tu?
Revenir en haut Aller en bas
Konoha no Shinobi

avatar
Uchiha Sasuke
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 147
Date d'inscription : 07/10/2015
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Genin
Level:
20/25  (20/25)
Exp:
0/5000  (0/5000)

MessageSujet: Re: Yuurei, le capitaine fantôme...[terminé] Dim 2 Oct - 21:28

avoir une île c'est tout à fait concevable, par contre les tournois des villages se déroulant chez des pirates cela semble plutôt saugrenue par rapport à la situation x3 vu que vous n'êtes pas considérés comme des ninjas mais comme des pirates. C'est comme si les samourai du pays du fer participaient aux examens xD

Mais créer une île avec des infrastructures semblable, pas de soucis Smile

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Shinobi

avatar
Yuurei
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 6
Date d'inscription : 01/10/2016
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Chef des Pirates
Level:
180/200  (180/200)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Yuurei, le capitaine fantôme...[terminé] Dim 2 Oct - 22:51

Oki je comprends xd

Alors allons y pour l'ile avec infrastructures!
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
aru shinobi no monogatari
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Yuurei, le capitaine fantôme...[terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Yuurei, le capitaine fantôme...[terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» demyan × j'ai cru voir un fantôme. (terminé)
» Fantôme. |Terminé|
» Loronak du Rohan - Capitaine de Gil-Estel
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto RPG :: Accueil :: Présentations :: Présentations Validées :: Autres-