forum rpg naruto
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Présentation - Mikizumo Ikaïchi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kiri no Shinobi

avatar
Mikizumo Ikaïchi
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 4
Date d'inscription : 26/10/2016
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang:
Level:
0/0  (0/0)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Présentation - Mikizumo Ikaïchi Ven 28 Oct - 1:06




“ L'âme humaine est fragile, nous ne naissons pas mauvais. Nos démons contribuent à l'assombrir prouvant que l'humain est faible. ”

Caractère



Pour le commun des mortels, le jeune ninja du village caché de la Brume ne possède aucun visage. Personne ne peut le reconnaître au sein du centre-ville bien qu'il attire beaucoup l'attention. En effet, la légende du Jinchuriki de Rokubi avait fait le tour du pays. Souvent déformée, voir exagérée, le Kirijin aurait subi les foudres de la bête indomptable lors de son scellement laissant une marque indélébile sur son visage. A l'heure d'aujourd'hui, personne au sein de la cité de l'Eau ne connaît les traits du réceptacle. Il n'est nullement question de discrétion absolue ou encore d'une qualité de métamorphose inégalée. Plus simplement, personne n'a jamais vu le visage du shinobi. Depuis son enfance, Ikaïchi a été forcé de porter en tout temps un masque à gaz le permettant de respirer sans effort.

Les conclusions que ses équipiers peuvent tirer sont celles-ci, c'est un homme blanc de dix-sept ans avec les cheveux marron foncé. Son allure est assez discrète, il n'aime pas attirer l'attention sur lui bien que son proéminent masque incite souvent les passants à le dévisagée. D'après son entourage, le Jônin est une personne solitaire qui n'aime pas la solitude, cela reste contradictoire, mais quand on y réfléchit un peu, ce n'est pas si grotesque. Personne n'aime rester seul par plaisir, sa différence a toujours été un facteur récurent. Premièrement, sa qualité de réceptacle n'attirait pas l'amitié et encore moins la sympathie des villageois. Comment un être correctement éduqué pourrait se lier d'amitié avec une bombe à retardement ?

Au-delà de son comportement en ville, son caractère au moment fatidique en est tout autre. Peut-être est-ce une façon de se venger de l'indifférence de ses pères, quoi qu'il en soit, Ikaïchi possède un sang-froid à toutes épreuves et une certaine cruauté dans ses actes. Avant que l'on lui impose le démon à six queues, c'était un enfant rempli de vie et de bonté. Sa seule préoccupation était le regard des autres sur sa personne, il voulait être le plus gentil, le plus cool et le plus fraternel des amis. Voulant plaire à tout le monde, il s'était même attiré les foudres de son grand-père, chef du clan. Profitant d'une place clé dans le conseil du village, il avait changé la face de son nom par profit et soif de pouvoir. C'est d'ailleurs ce personnage narcissique et hautain qui avait proposé son petit-fils comme Jinchuriki. Un homme brave…
Voici donc comment un enfant joyeux est devenu un homme froid et discret. Il n'en demeure pas moins observateur et apprend très vite. N'ayant pas souvent recours à la parole, il se trouvera sans cesse derrière votre épaule aussi bien qu'un jour futur, vous ne remarquerez plus sa présence. Vigilant, talentueux, il ne cesse d'impressionner ses dirigeants voyant en lui une puissance à utiliser. Son souhait le plus cher est de parvenir au rang ultime de Shinobi, il n'est nullement question d'être Mizukage, il veut laisser une trace dans l'histoire. Quel qu'en soit la fin, il en sera le héros, il deviendra une légende.

Pour ce qui est du contact avec son hôte, elles ne sont pas au beau fixe. Rokubi est la raison première de la déclinaison du jeune garçon, ses sautes d'humeurs incessantes, ses insultes et menaces de mort ont permis à Ikaïchi de se forger une carapace à toutes épreuves. Le garçon ne porte aucun respect envers la limace, il déteste ce qu'elle est et ce qu'elle représente. Cependant, il prend un certain plaisir à lui subtiliser son pouvoir et il ne se gêne pas pour lui faire remarquer. Son Suiton, si basique, était devenu une affinité unique au monde. Chacune de ses attaques étaient corrosives et il pouvait créer des gaz toxiques et ce n'était pas tout… Le Kirijin prend pour responsable, à juste titre, son Bijuu pour le mal qu'il endure quotidiennement. Son masque à gaz lui rappelle constamment que la bête en lui n'est nullement son ami, le sceau étant renouvelé et sécurisé, Ikaïchi prend un malin plaisir à provoquer le mollusque voire même à lui manquer de respect ouvertement. Il reste, cependant, évasif sur ses blessures, car il n'a pas encore assumé son faciès défiguré.



Histoire





Chapitre I – La naissance d’un ange


C’était la veille de Noël, les villageois, shinobis et autres personnages du village caché de la Pluie avaient mis de côté leurs côtés sombres afin de laisser transparaître une espèce de joie éphémère. Il fallait avouer qu’il n’y avait pas beaucoup de prétexte dans la cité de l’Eau pour sourire et festoyer. Cependant, pour un couple et une famille unie, c’était le moment qu’ils attendaient depuis neuf mois. La naissance de leur premier et unique fils, Ikaïchi. Rempli de joie de vivre dès la naissance, le nourrisson ne pleurait jamais riant aux éclats dès qu’il croisait le regard d’un membre de sa famille. C’était le bébé que tous les parents rêvaient d’avoir.
Forte heureusement, il n’était pas question d’éducation bâclée ou de manque d’amour. Le clan Mikizumo jouissait de ressources et de revenus aisés. Cela n’avait pas toujours été le cas, c’était le nouveau chef du clan, Mikizumo Ichizö, grand-père du nouveau-né qui avait redoré financièrement l’égérie de son blason. Ce personnage n’en était pas plus héroïque, c’était un homme hautain et imbu de sa personne, il aurait vendu sa famille au diable pour une renommée et quelques billets verts. D’ailleurs, c’était peut-être ce qu’il avait fait. Peu après l’amnistie de l’époque de la Brume sanglante, Ichizö était devenu un membre du conseil du Kiri bénéficiant de l’ancienneté de son nom. Petit à petit, grappillant les miettes et s’efforçant de frotter chaque manche passant à sa portée. Le petit clan devint l’un des plus riches du continent.

A contrario de sa belle-famille, le père de l'enfant était un Jônin n'ayant besoin d'aucune reconnaissance. Il faisait son travail et était payé pour ça, il n'en faisait jamais de trop, ni de moins. Ses rapports de mission étaient irréprochables et sans exagération. Ce n'était pas un homme mauvais ou cruel, mais il avait une discipline de fer. Rien n'était laissé au hasard, sa maison était conforme à sa prestance, impeccables. Homme à tout faire et prolifique ninja, il n'attirait pas l'attention sur lui ne voulant aucune responsabilité supplémentaire. Il avait fait de son fils sa priorité, un père et une mère aimante. Des moments forts et surtout une sur-protection à toutes épreuves. Personne n'aurait osé lever la main sur son fils sous peine d'une réponse cinglante et funeste. Les choses auraient pu rester indéfiniment de la sorte, Ikaïchi aurait vécu une vie paisible de ninja et aurait sans doute hérité de la discipline de son père. Ce futur jamais n'existera…
A l'âge de cinq ans, le garçon châtain appris la mort tragique de son héros lors d'une mission de sauvetage. Les rapports indiquaient qu'il aurait précipité sa fin afin de sauver plusieurs de ses équipiers. Une mort digne de sa personne mais était-ce la vérité ? Il n'avait pas besoin de gratitude, il aimait sa famille et ne l'aurait pas abandonnée. Des milliers de questions sans réponses pour un résultat identique. Après la mort du titan, son épouse perdit pied et tout espoir de vie. Même son enfant, aussi sage et gentil que travailleur et respectueux n'avait pas réussi à effacer la peine de sa mère.



Chapitre II – Une enfance démoniaque


Le chef du clan avait, cependant, d’autres chats à fouetter que la mort de son beau-fils. En effet, celui-ci étant de racine inconnue, Ikaïchi avait pris le nom de sa mère. Le village était en pleine interrogation, le Jinchuriki du redoutable démon à six queues allait mourir. La maladie ayant pris le pas sur sa volonté, il ne lui restait que quelques mois avant de passer l’arme à gauche. Trois mois, c’était le temps que le Mizukage avait mis afin de trouver une équipe d’élite capable de conserver le démon en sécurité. Il ne manquait plus qu’un réceptacle, un volontaire, faisant partie du cercle privé du chef du village, capable de dompter cette bête. A la grande surprise du Yondaime, aucun de ses partisans n’avaient de candidat à lui proposer. Pas un seul ne voulait mettre la vie d’un proche en jeu. Aucun, personne sauf Ichizö. Le vétéran et chef du clan avait proposé le nom de son petit-fils sans demander l’approbation de sa fille vivant l’enfer cloisonnée dans sa chambre.

C'était dans un secret tout aussi absolu qu’inutile que le garçon, si fragile et gentil fut trahi par son sang. Ce rituel pouvait mettre un terme à la vie du jeune ninja, mais de toute évidence, son grand-père n'en avait que faire. Durant le rite, les ninjas d'élite donnaient tout leur pouvoir afin de faire passer cette masse de puissance d'un être à un autre. Cependant, l'un d'eux perdit le contrôle. Rokubi n'en demandait pas tant pour faire parler sa haine, son chakra bouillonnant et corrosif attaquait tout à sa portée. Les hurlements des ninjas, des membres du conseil et des deux réceptacles s'unissaient dans un brouhaha assourdissant. Quelques instants plus tard, le calme après la tempête. Plus un bruit, un endroit si paisible. Les spectateurs se demandaient même si la puissance de la bête n'avaient pas désintégrés leurs tympans. Les Jinchurikis ne bougeaient plus, inertes et pâles sur les tables du rituel. Un frisson parcourait le dos d'Ichizö, avait-il eu conscience de son erreur ou ce sentiment n'était que la peur de voir surgir l'immense limace blanche ? Après plusieurs secondes, paraissant des heures, un bruit vint couper le calme olympien de la Brume. Comme les cris d'un bébé à la mise au monde, beaucoup de personnes ressentaient du soulagement. Cependant, les hurlements provenaient du nouveau Jinchuriki. Son visage était brûlé à un point qu'il avait un mal prononcé à respirer. La douleur était insoutenable, plusieurs membres du conseil tournèrent de l'œil en voyant les plaies du jeune garçon.

C'était le cadeau de son grand-père afin de fêter ses six années sur terre. Ichizö venait de créer un monstre et son seul intérêt était sa place au sein du village. Après la nouvelle, la mère du jeune réceptacle était tombée dans un coma et attendait la mort en dépérissant de jour en jour. Depuis ce jour, après des soins intensifs, Ikaïchi devait porter un masque à gaz en tout temps lui permettant de respirer sans attiser ses blessures. Il lui avait fallu un an avant de pouvoir retrouver la parole, durant cette année, il avait fait la connaissance de son nouvel hôte. Une cruauté aussi répugnante que son odeur, le monstre était une énorme limace blanche visqueuse. Après plusieurs insultes, menaces de mort et génocides, Ikaïchi avait mis fin au dialogue entre eux préférant demeurer auprès de sa mère.
Alors que les années passaient, le clan Mikizumo était de plus en plus renommé. Cependant, le monde n'était pas immunisé contre les Jinchuriki. Le village caché de la Brume avait peut-être un réceptacle comme Mizukage, cela ne voulait pas dire qu'ils acceptaient ce risque. Le Genin passait des journées seuls, personne ne voulait avoir affaire à « l'enfant du démon » ou encore au « monstre au masque. ». Il reçut une formation de choix auprès de l'élite, Yagura aimait avoir le contrôle de ses troupes, alors un Bijûu…
Plus le shinobi prenait de galons, plus la relation avec son démon devenait critique. De jours en jours, le Kirijin prenait de l’assurance et il n’arrivait plus à cacher son dégoût face à la limace. Les insultes fusaient de toutes parts, les deux entités se détestaient au plus haut point. Sachant son intolérance à l’espèce humaine, Ikaïchi prenait un malin plaisir à se moquer de son hôte. Lui subtilisant plusieurs fois ses pouvoirs pour enfin n’utiliser que ceux-ci, il faisait exprès de devenir un ninja avec les pouvoirs de son démon. Bien que Rokubi avait essayé à plusieurs reprises de sortir de ses gongs, aucun incident n’était à répertoriée. Toujours en formation avec l’élite, le ninja atteignait le niveau Jônin à l’âge de quinze ans. Surtout reconnu pour son efficacité et son sang-froid, il n’en était pas moins cruel envers ses victimes. Leur faisant ressentir jusqu’à la dernière goutte d’agonie avant de mettre fin à leur vie, cet enfant d’une gentillesse sans pareil avait fait place à un monstre sociopathe.



Chapitre III - Le réveil d’une mère – l’ultime sacrifice


C'était un jour comme les autres, la pluie s'abattait sans peine sur les terres boueuses du pays de l'Eau. Le jinchuriki avait enchaîné un nombre incroyable de mission, dans un seul but, éviter de voir sa mère dépérir. Elle qui était si belle avec une joie de vivre sans équivalant, elle avait perdu son amour, son cœur et son âme après la mort de son mari. Avait-elle eu connaissance d'autres faits sur la mort de son époux ? Savait-elle autres choses ? En tout cas, rien, ni personne n'avait réussi à lui redonner goût à la vie. Les contrats de mission s'accumulaient dans la chambre du Jônin, des actes de sauvetage, d'escorte, d'assassinat, … Le Kirijin prenait toutes missions passant à sa portée afin de ne pas affronter le décès imminent de son unique famille. Depuis la création de son titre, Ikaïchi n'avait plus adressé le moindre mot à son grand-père. Le seul fait de le croiser au sein du village le mettait dans une rage folle. La haine avait remplacé l'amour dans son cœur gangrèné par le démon et son aura démoniaque. Il sentait son sang bouillir, bizarrement, Rokubi avait l'air d'aimer certaines facettes de son réceptacle sans pour autant l'avouer. Le côté cruel lorsque le Jônin hôte la vie d'un ennemi lui faisant ressentir mille et un tourments ou encore sa haine envers la personne lui ayant gâché sa vie.  
Alors qu'il se trouvait dans sa chambre, à quelques pas de celle de ses parents. Il entendait un bruit, comme un appel au secours. Elle venait de se réveiller, faible et maigre au point de voir ses os, elle ne pouvait espérer retrouver son corps d'antan. De plus, ses yeux étaient livides, c'était comme-ci sa mère était morte en même temps que son père. Une coquille vide… Néanmoins, elle avait dans sa main un papier. Recroquevillé en un minuscule morceau, elle le tenait dans la paume de sa main. Même à bout de force, elle ne voulait pas lâcher ce message. En dépliant le parchemin, Ikaïchi vit pour la première fois depuis plus de dix ans, une lueur dans les yeux de sa mère. C'était fébrile mais l'expression de son regard ne mentait pas. Des excuses, des remords et même de la peine… Après avoir lu ce parchemin, le jinchuriki était entré dans une colère folle. C'était ce qu'attendait Rokubi, tapis dans l'ombre depuis si longtemps. Sans se rendre compte que les murs se désagrégeait à son passage, il se dirigeait vers le bureau de son grand-père.

Après des hurlements de terreur, de douleur, le membre du conseil venait de connaître une mort atroce, payant mille fois ses péchés passés. Alors que le démon essayait de transpercer son sceau, il se heurta à un mur. La violence des mots d'Ikaïchi n'avait rien à envier à celle des techniques les plus dévastatrices du démon. Il ne voulait pas perdre le contrôle, il voulait être maître de lui-même et ne jamais déroger à sa règle. Telle était la discipline de son père, telle était la sienne. Le sceau était encore trop puissant pour laisser passer la force du Bijûu. Alors que le meurtre d'un conseillé faisait jazzer tout le village, la mère du Jinchuriki utilisa ses dernières forces afin d'écrire une lettre. Elle dénonçait la raison de son état. Le parchemin qu'avait découvert le Jônin n'était autre qu'un message de son défunt mari. Durant sa mission, il avait fait l'objet d'une trahison. Ses équipiers s'étaient retournés contre lui. Jugé trop intègre, il fut condamné à mort par Mikizumo Ichizö. La lettre, parsemée de larme, portait par écrit le meurtre de son père et prenait sur ses épaules toute la responsabilité des récents actes de son fils. Comme l’ultime cadeau d’une mère à son enfant. Sans trace du corps du vieil homme, les dirigeants du village avaient été forcé de clore le dossier.

Aujourd'hui, Ikaïchi se considère comme un orphelin. Ses parents tout deux morts, il ne parle plus à sa famille. Bien qu'il ne supportait pas son grand-père et ce qu'il représentait, il reste à la disposition du Mizukage ainsi que du village. Etant éduqué depuis son plus jeune âge à devenir un ninja à part entière, il pris place dans l'élite après avoir été promu « Jônin Spécial ». Son seul souhait et de puiser toute la puissance de Rokubi afin de devenir l'un des premiers Jinchurikis à maîtriser son Bijûu. Cependant, il se refuse encore à créer tout lien amical avec la bête.
Une chose est certaine, le nom de « Mikizumo » prendra bientôt une nouvelle renommée !  



Who I Am

Je me nomme Mikizumo Ikaïchi et j'ai 17 ans. J'aime rester seul, bien que je ne sois jamais seul... et je déteste l'hypocrisie et l'injustice, mais je vous détaillerai ça plus tard. Et ma tête, c'est celle de Graph' Chocoben, de Aucune, juste du grand talent, me la vole pas j'y tiens !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Particularités : Réceptacle de Rokubi
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Affinités : Suiton

And ...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kirigakure no satõ Jônin spéciale / Niveau 110


Behind

Vous pouvez m'appeller Ju' et j'ai 24 ans. J'aime Mon fils, ma femme, FC Barcelone et le RP Smile et je déteste l'hypocrisie, le manque de respect et les fainéants... Bien que j'en suis un, je me comprends.. . J'écris depuis 10 ans, et j'ai connu le forum par Naruto VS Sasuke Root top 100

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dernière édition par Mikizumo Ikaïchi le Lun 7 Nov - 19:21, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mizukage

avatar
Kiri no Yagura
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 121
Date d'inscription : 08/10/2016
Age : 26
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang:
Level:
0/0  (0/0)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Présentation - Mikizumo Ikaïchi Ven 28 Oct - 8:24

Bienvenue !
Je sais que tu choisiras Kiri comme village :p Plus sérieusement, si tu as des questions, je suis là.
@+
Revenir en haut Aller en bas
Konoha no Shinobi

avatar
Hatake Kakashi*
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 31
Date d'inscription : 06/10/2016
Age : 25
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Jônin
Level:
150/170  (150/170)
Exp:
0/5000  (0/5000)

MessageSujet: Re: Présentation - Mikizumo Ikaïchi Dim 6 Nov - 18:47

Salut et bienvenue à toi.
Yagura est terrible mais Konoha t'aime bien tu sais Wink
Bon courage pour ta présentation !
Revenir en haut Aller en bas
Kiri no Shinobi

avatar
Mikizumo Ikaïchi
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 4
Date d'inscription : 26/10/2016
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang:
Level:
0/0  (0/0)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Présentation - Mikizumo Ikaïchi Lun 7 Nov - 19:23

Salut, je me doute mais mon choix se portera vers la Brume.

J'ai terminé mon histoire. Même avec un passage sur Bonpatron et une relecture, je ne peux que m'excuser si vous retrouvez des fautes.
Je vous souhaite une bonne lecture.

Si vous remarquez des soucis du au codage, je suis au boulot et je n'ai accès qu'à Internet Explorer et le codage du Fow' n'aime pas Explorer ^^'

Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Konoha no Shinobi

avatar
Hatake Kakashi*
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 31
Date d'inscription : 06/10/2016
Age : 25
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Jônin
Level:
150/170  (150/170)
Exp:
0/5000  (0/5000)

MessageSujet: Re: Présentation - Mikizumo Ikaïchi Mer 9 Nov - 18:34

Bon je me suis occupé de ta présentation.

Après lecture et échanges avec le boss, on te valide donc à Kiri en tant que Jonin Spécial et Jinchuriki de Rokubi.
Avant que tu cours faire ta F.T, une précision :
- Incarner un Jinchuriki n'est pas évident et surtout à Kiri. Sois donc le plus possible actif et incarne au mieux ton personnage et ta relation avec ton Biju !

Le staff te souhaite une bonne continuation Ikaïchi Wink
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
aru shinobi no monogatari
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Présentation - Mikizumo Ikaïchi

Revenir en haut Aller en bas

Présentation - Mikizumo Ikaïchi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto RPG :: Accueil :: Présentations :: Présentations Validées :: Kiri-