forum rpg naruto
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un instant de détente [PV : Gaara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
aru shinobi no monogatari
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Un instant de détente [PV : Gaara] Sam 26 Nov - 20:51

J'étais fatiguée en ce moment. Nous avions repris les missions depuis peu, maintenant que notre groupe était complété à nouveau, mais je ne parvenais pas à y mettre autant de cœur qu'avant. Je ne comprenais toujours pas comment Kazuo avait bien pu périr au cours d'une mission qui n'impliquait aucun combat contre des ninjas... Je savais que l'enquête était en cours, et je me souvenais des questions que l'on m'avais posées. Après tout, c'était normal : J'étais celle qui avait découvert le corps, et je descendait d'une famille de renégats... Bien entendu qu'ils m'avaient soupçonnée. Cependant, je pensais m'être montrée assez convaincante.

Cela dit, je dormais quand-même très mal. j'avais toujours le souvenir du visage figé de Kazuo, du regard plein de remords et d'une incompréhensible jalousie lancé par Shimura... Il n'aurait probablement pas été jaloux s'il avait su ce que cela faisait de découvrir un corps. Toujours est-il que j'avais besoin de prendre l'air et de me détendre un peu avant mes tâches quotidiennes de la soirée... J'avais donc demandé une permission, qui m'avait été accordée, et à présent je marchais dans l'un des parcs publiques de Suna no Kuni. La végétation n'était pas luxuriante, mais au moins étais-ce un lieux où l'on pouvait se détendre.

Finalement, je m'assis sur un banc et levait les yeux au ciel en soupirant. Il fallait que je me secoue... Mais perdre un membre de mon groupe avait été un rude coup à sa cohésion. Shimura m'en voulait, nous avions une nouvelle que je ne connaissais pas encore... Déjà que j'étais d'un naturel renfermé, les missions étaient un vrai calvaire en ce moment. Je tirai ma montre à gousset de ma poche pour vérifier l'heure.

- Encore trois bonnes heures... Mais qu'est-ce qui m'a pris de demander cette pause ?

Je m'ennuyais, et cette inactivité me poussait à la réflexion. Or, je n'avais pas envie de réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Shinobi

avatar
Sabaku no Gaara
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 9
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 24
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Un instant de détente [PV : Gaara] Lun 28 Nov - 3:21

Gaara a écrit:
AMI OU ENNEMI ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« La force du monstre sera mienne»

Le village commençait à entrer dans le crépuscule, les nuances orangées du sable s'évanouissaient dans l'horizon du ciel où quelques pépites blanches se dessinaient dans ce tableau presque unicolore. Les étoiles apparaissaient et je pouvais dire que nous allions avoir une nuit très claire, sans nuages avec probablement une lune éclairant Suna. Il restait encore du temps avant que la pénombre ne s'empare du village et que Morphée emporte à son tour ses habitants dans ses bras. Du moins, eux, il était vrai que le sommeil les trouveraient, mais dans mon cas, c'était une autre histoire. Comme chaque nuit, je me devait de rester éveiller ou un immense fléau pourrait anéantir le village entier. Insomniaque par obligation, ce n'est qu'une malédiction due à ce monstre en moi.

Je décidais de faire un tour dans le village, seul comme à mon habitude. De toute manière, personne dans ce hameau ne voulait me voir ni même me parler et je leur rendais exactement la même chose. Avoir continuellement des regards de mépris ou de peur me suffisais, si en plus je devais entendre leurs ton apeurés, l'énervement ne ferait qu'arriver plus vite. Au moins, je pouvais agir rapidement si une attaque menaçant ma vie venait à se produire, je ne serai pas pris au dépourvue. Et l'agresseur passerait un très mauvais moment entre mes mains. Mon humeur du moment me dicterais sûrement les tortures qui lui seraient infligés.
Les hauts murs de pierres qui protégeaient les Suna-jin faisaient de plus en plus d'ombres à mesure que le soleil s'évaporait dans l'horizon. Cette même ombre qui n'était que le prélude de l'arriver de la nuit sur le village. Les habitants n'étaient déjà plus dans les rues depuis quelques heures, sauf les habituels gardes par endroits pour monter la garde. Une nouvelle nuit dans la solitude s'annonçait. Une parmi tant d'autres.

Les derniers et infimes rayons de l'astre lumineux du jour s’effaçaient dans le début de soirée tandis que je passais devant un bar quasiment inoccupé. Seuls les alcooliques se faisaient entendre à travers la porte. Je continuais mon chemin et me retrouvai devant un monument aux morts évoquant les noms des morts de la dernière grande guerre. Une grande stèle en pierre rouge avec les noms gravés sur la surface. Il y en avait un bon nombre, mais aucun ne m'attira le regard. A priori, aucun nom ne mettait familier. Je décidais donc de poursuivre ma route et de m'asseoir en haut du bâtiment du Kage. De cet endroit, il m'était permis de voir tout le village.

Je m'étais perdu dans mes songes, tandis qu'un mouvement dans les rues attira mon regard azur perçant la pénombre elle-même. Une personne ne dormait pas. Qui était-ce ? Une menace ? Un espion ? Ou simplement un citoyen ? Je ne savais pas et la distance ne me permettait pas de confirmer ne serait-ce qu'un seul de mes soupçons. Je ne cessais de regarder cette ombre tout en me levant et commençait à la filer de loin afin de ne pas me faire repérer. Aucune peur ne me poussait à agir prudemment, mais afin de savoir les intentions de cet individu, je devais rester discret. Après une succession de rues et de ruelles, le parc se trouva bizarrement occupé par cette même personne. Ce lieu n'était pas un endroit pour une quelconque attaque et je ne comprenais pas vraiment ce qui se passait. M'approchant silencieusement, la silhouette se clarifia peu à peu permettant de voir une chevelure blanche et plutôt longue avec un corps assez maigre. C'était donc une fille par déduction. Aucun mouvement de sa part, pas un mot, seul une respiration profonde se faisait entendre dans le silence de la nuit émergente. Qu'attendait-elle ?

- Encore trois bonnes heures... Mais qu'est-ce qui m'a pris de demander cette pause ?

Agissant plus par instinct que par réflexion, mon sable sorti de sa jarre aussi silencieusement que possible et se glissa derrière cette fille assise sur ce banc.

- Je peux savoir ce qu'il se passera dans trois heures, intrus. Et de quelle pause parles-tu ?

Sortant de derrière un mur, je fixais le dos de cette fille attendant le moindre geste agressif, la moindre menace. Que ce soit l'un ou l'autre sa mort serait prononcé rapidement.

- J'aimerais savoir qui tu es ? Et que fais-tu à Suna ? Tu es un espion ou une menace ? Tu n'es pas en mesure d'ignorer mes paroles. Donc fait bien attention à ce que tu vas répondre, je n'ai pas peur de t'ôter la vie qui t'anime. Je l'ai déjà fait, je peux le refaire.

Ma voix étant comme à son habitude d'un calme plat, sans aucune variation de volume ou de ton. Personne ne pourrait dire cela était du bluff ou non.
La lueur fantomatique de l'astre lunaire se levait à peine éclairant partiellement le village rendant la scène digne d'une future bataille macabre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
aru shinobi no monogatari
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Un instant de détente [PV : Gaara] Lun 28 Nov - 21:37

La voix, sombre, qui retentit derrière moi, me fit sursauter. Je me relevai précipitamment, immédiatement sur mes gardes, car l'inconnu était indéniablement hostile. Un ennemi ? En plein milieu du village, et dans un jardin publique ? Mais cela n'avait aucun sens ! Par prudence, je glissai tout de même ma main sur ma cuisse pour y récupérer trois Kunai. Se tenir prêt ne faisait jamais de mal... Et puis, je reconnut la personne qui me parlait.

Comment ne l'aurais-je pas fait ? Il était celui en qui avait été scellé le démon à une queue après tout... Tout le monde dans le village savait au moins à quoi il ressemblait. Lui en revanche, ne semblait pas savoir qui j'était. Les lèvres pincées, mon éducation reprit le dessus et je rangeai mes armes pour sortir à nouveau ma montre et vérifier l'heure. Il était tard... Il n'avait pas autre chose à faire que de se promener dans les rues à une heure pareille ?

- Je suis Okamine Inuko, Genin de Suna no kuni, affectée à l'équipe de Koori Kakuzo. La bienséance vous demanderait, en temps normal, de vous présenter et de vérifier que je ne constitue pas une menace avant de me menacer.

Je ne connaissais pas personnellement ce garçon, mais je savais quelques choses sur lui. Pour commencer, son nom, ce qui était déjà pas mal. A présent, il connaissait le mien, nous étions à égalité. Je savais également qu'il n'avait pas beaucoup d'amis, la raison principale en étant qu'il effrayait plus ou moins le monde entier avec le monstre qui était scellé en lui. Son attitude revêche ne devait pas aider non plus...

- Pour votre information, je prenais une pause car mon équipe travaille beaucoup en ce moment, et dans des conditions qui ne sont absolument pas optimales. Maintenant, comptez-vous encore tenter de me tuer, ou allez-vous cesser ces idioties ?

Le regard que je posai sur lui n'était pas plein de haine ou de peur, simplement marqué par une juste colère de m'être faite rudoyer de la sorte sans aucune raison. Ce genre de personnes, tellement certaines de leur supériorité, avaient plus tendance à l'énerver qu'autre chose, et ce sentiment avait supplanté une éventuelle peur qu'elle aurait pu ressentir à son égard. Encore qu'ne vérité, il ne lui faisait pas vraiment peur... Pas pour les raisons habituelles en tout cas. Le fait qu'il ait déjà accompli des missions de haut rang forçait le respect, mais son démon à queue... Je m'en fichait comme de ma première chaussette. Il n'avait jamais posé de problème depuis qu'il avait été enfermé.
Revenir en haut Aller en bas
Shinobi

avatar
Sabaku no Gaara
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 9
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 24
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Un instant de détente [PV : Gaara] Mar 29 Nov - 3:05

Gaara a écrit:
Présentation agressive
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« La force du monstre sera mienne»


La fille se redressait de toute sa stature et à sa posture, je devinais qu'elle s'était mise en garde de manière presque imperceptible. Si cela était un ennemi, cette forme de défense ne lui serait d'aucune utilité. J'attendais de voir ses attentions afin d'éviter les soucies si je tuais un Suna-jin par erreur. De plus, mon sable était déjà prêt ainsi que ma main pour prendre cette inconnue dans mon piège. Aucune échappatoire n'était possible et quand bien même mon attaque échouerait, les gardes arriveraient dans la seconde. Apparemment, elle devait réfléchir, car mise à part cette garde plus aucun mouvement ne se faisait voir. À moins qu'elle attendait que j'attaque en premier. La patience n'était pas une de mes vertus, il en était certain. L'impatience grandissait et j'étais à un mouvement de resserrer le piège sur ma cible quand le corps de la fille changea pour être plus sereine. Puis d'un geste, elle en sorti une montre à gousset afin de voir l'heure qu'il était. Elle voulait mourir, j'allais lui donner ce qu'elle cherchait.

- Je suis Okamine Inuko, Genin de Suna no kuni, affectée à l'équipe de Koori Kakuzo. La bienséance vous demanderait, en temps normal, de vous présenter et de vérifier que je ne constitue pas une menace avant de me menacer.

Une suna-jin…J'avais donc bien agi à attendre le dernier moment, mais sa vie avait failli s'envoler à cause de son manque de rapidité. Je réfléchis à ce nom...

*Okamine Inuko … *

Cela me disait vaguement quelque chose. Je ne savais plus où ce nom avait été prononcé ni même par qui, mais cela confirmait bien son appartenance au village. Qui plus est, avec le nombre de personnes me fuyant comme la pire maladie existante dans ce monde, je ne connaissais que quelques rares personnes en général nettement plus âgées et sympathisé n'était pas dans mes habitudes.

- Pour votre information, je prenais une pause car mon équipe travaille beaucoup en ce moment, et dans des conditions qui ne sont absolument pas optimales. Maintenant, comptez-vous encore tenter de me tuer, ou allez-vous cesser ces idioties ?

La demoiselle se retourna face à moi, tandis que la lune éclairait son visage et sa chevelure d'argent. À ma vue, elle ne devait pas être très âgée, peut-être même de ma tranche d'âge. Des traits fins, mais durs dans son expression, des nattes lui descendant de part et d'autre du visage et un regard bleu. Pas comme le mien, plus sombre, mais tout aussi prenant. Une fraction de seconde, j'en oubliais mon sable, j'étais pris au dépourvue. Je ne m'attendais pas à voir une fille me dévisager. Son expression était différente des autres personnes que je pouvais croiser, autre que de la peur, celle-ci ressemblait plus à de la colère. Soit elle avait une assurance qui frôlait l'indécence, soit elle savait qu'elle avait ce qu'il fallait pour me vaincre, chose que j'avais peine à croire, ou alors la raison était inconnue à mon esprit.

- Je n'ai que faire de me présenter, un cadavre n'est aucunement intéressé par un nom. De plus, me conseiller comment agir face à quelqu'un n'est absolument pas dans votre droit. Je n'ai peur de personne, alors savoir si vous êtes une menace ou non est inutile. Croyez-vous vraiment que je n'avais pas déjà pris mes dispositions ?

Mon regard la scrutait de tout son long. Elle était un peu plus grande que moi et avait une assurance peu commune.

- Une pause à cause des missions... Certes, que grand bien vous fasse, mais évitez de faire ça de nuit. Il est préférable pour vous de faire cela en journée. La nuit, le village est sous surveillance permanente et sachez que moi-même, je m'en occupe en plus des gardes.

C'était déconcertant, mais pour une fois, j'avertissais quelqu'un afin d'éviter une mort prématurée. Okamine-san faisait figure de privilégié comparer à de nombreuses personnes.

- Très bien, étant donné que vous n'êtes pas une menace pour moi et secondairement pour Suna, le fait de vous tuer n'est donc plus d'usage.

D'un petit geste sec de la main vers le haut, le sable devant elle s'éleva dans les airs et forma une bande mouvante. Les grains orangés se dirigeaient vers l'ouverture de ma jarre et y pénétrèrent. Mon piège était partiellement retiré, une petite quantité restait là au cas où cette fille ne soit pas ce qu'elle prétendait être. Dans l'hypothèse où c'était un espion ou une personne d'un autre village déguisé, il aurait pu trouver ce nom par un quelconque moyen pour se présenter comme tel. C'était uniquement pour ça qu'un reste de sable était encore dissimulé. Passant devant mon interlocuteur, je m'assis à mon tour sur un banc lui faisant face afin de la détourner au mieux de la zone ou se trouvait le reste de piège. La mettre de dos était la meilleure option pour une attaque rapide et invisible.

- je me nomme Gaara, fils du Yondaime Kazekage et ou se trouve votre bandeau ? Ainsi, vos présentations que vous avez l'air d'apprécier sont faîtes. De ce fait, j'aimerais savoir pourquoi vous n'avez pas peur de moi ? J'ai cru remarquer que vous m'avez l'air énervé contre moi, hors, il ne me semble pas vous avoir fait de mal. Pour preuve, votre visage m'était inconnu, je ne pense donc pas vous avoir déjà rencontré. Ne savez-vous donc pas qui je suis réellement ?

Je la fixais d'un regard perçant, soutenant le sien. Le bleu azur affrontant le bleu sombre. Le ciel s'éclairait peu à peu par d'une douce lumière blanche et évasive. Résultat de la réverbération des rayons cachés du soleil sur la surface blanche du sol lunaire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
aru shinobi no monogatari
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Un instant de détente [PV : Gaara] Dim 4 Déc - 10:55

Les paroles de... Gaara me firent sourire. Pas d'un sourire joyeux, non, plutôt d'un sourire cynique et légèrement moqueur. Il me disait qu'il ne m'appartenait pas de lui dire sa manière d'agir, mais il ne se gênait pas pour me dire, à moi, les heures auxquelles j'étais autorisée à sortir... Néanmoins il sembla se détendre quelque peu puisqu'il alla s'asseoir sur le banc en face du mien. Je me réinstallai donc sur mon propre banc, puis pointai du doigt mon bandeau de ninja accroché à ma cuisse.

- Mon bandeau est juste ici. Pour ta gouverne, il t'aurait suffit de faire un peu plus attention pour ne pas avoir à m'attaquer... Et je signale en passant qu'en tant qu'habitante de Suna, je me fiche bien des heures auxquelles je peux bien sortir. Il n'y a aucun couvre-feu que je sache...

Je croisai les mains sur mes genoux et détaillai à nouveau mon interlocuteur des yeux. Je n'avais rien manqué de son tour de passe passe avec le sable de sa jarre, et je me demandai si il pouvait manier de même n'importe quel sable... Ici, à Suna, perdue au milieu du désert, cela lui fournirait une arme absolument redoutable. Je baissai les yeux par acquis de conscience, et constata qu'il y avait encore du sable sur le sol. Restait à savoir s'il venait de la jarre ou du désert.

Une fois cet examen mené à bien, je relevai les yeux pour m'intéresser à Gaara en lui-même. Il semblait... Surpris que je n'ai pas peur de lui, tellement en faite qu'il me demandait si je savais réellement qui il était. En faite, il me prenait vraiment pour une idiote... Il perdait des points à une vitesse effarante. Et c'était ce type qui effrayait la quasi-totalité du village ? Laissez-moi rire... Il avait tué des gens ? Et alors, si c'était des ennemis de Suna, je n'en avais cure...

- Je sais qui tu est. Tu est celui en qui on a scellé le démon à une queue, Ichibi. Et je ne vois pas en quoi cela devrait provoquer en moi la peur. Après tout, ce scellement à été effectué lorsque tu était enfant, et le démon ne s'est pas manifesté depuis, donc tu fait bien ton travail. Je suis quelqu'un de pragmatique.

Je ponctuai cette affirmation d'un léger hochement de tête, puis regardai à nouveau ma montre. Encore une heure et demie avant que je n'ait a nouveau des tâches à effectuer à la maison... Le temps passait plus vite quand on avait quelqu'un avec qui parler, alors pourquoi pas ? Je rangeai la montre à gousset pour essayer de me détendre un peu. Autant dire que ce n'était pas forcément évident.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
aru shinobi no monogatari
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Un instant de détente [PV : Gaara]

Revenir en haut Aller en bas

Un instant de détente [PV : Gaara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Petit instant de détente | Feat Kwang Ho ♥
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» Tournoi "Instant d'un Rêve" 19-20 juin 2010
» [Flashback] Une petite journée de détente ! [PV Loyckh]
» Une bonne détente .....Ooh mais c'est Draka!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto RPG :: Rps-