forum rpg naruto
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

• Jujutsu : Kurokake [Rang B]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shinobi

avatar
Fumaru Yamadera
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 35
Date d'inscription : 08/12/2016
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Jônin Spécial
Level:
110/140  (110/140)
Exp:
0/3000  (0/3000)

MessageSujet: • Jujutsu : Kurokake [Rang B] Jeu 20 Avr - 23:16

ft.
Yamadera Fumaru
« Jujutsu : Kurokake »
Apprentissage rang B

• Une fois toutes les semaines, les fidèles de Jashin se rassemblaient et pèlerinaient jusqu'au pays du Vent, dans lequel les grottes étaient connues pour être souvent marquées d'énergies obscures. L'endroit parfait pour qu'une bande de satanistes fasse ses rituels sanglants et immoraux en toute sérénité ! Durant toute la traversée, bien que mes confrères étaient tous des guerriers capables, j'étais chargé de veiller sur les hommes comme un chien de berger gardant son troupeau. Si quiconque se dressait sur la route de notre pèlerinage, il était de mon devoir de l'anéantir. Heureusement pour aujourd'hui, personne ne tentait de s'en prendre à nous, pourtant cela arrivait souvent. A tord, les bandits des grands chemins nous confondaient avec un groupe de religieux tout ce qu'il y a de plus banal. Au-delà de notre foi inflexible, nous étions surtout de fervents adorateurs du sang alors s'arrêter sur l'aspect vieillot de quelques uns de nos membres était une grossière erreur.

Nous arrivions aux grottes ensablées au beau milieu de l'après-midi. Le vent soufflait comme à son habitude en emportant avec lui un voile de sable qui faisait office de couverture naturelle pour l'entrée de la cavité rocheuse. Dès lors que nous posions les pieds dans ces cavernes, nous pouvions ressentir en nous s'écouler des ondes malsaines qui feraient fuir le commun des mortels, mais qui nous ravissaient nous. Là, chacun était libre de rendre son temps productif; il y avait ceux qui méditaient pour s'imprégner au mieux des énergies occultes, ceux qui faisaient couler le sang d'un animal, ceux qui se battaient en duel pour se renforcer, puis il y avait moi. Regardant tout ce beau monde s'affairer, je ne pouvais que suivre l'enthousiasme général et me prendre en main moi aussi. Marchant vers un coin moins fréquenté, je décidais de concentrer mes efforts sur ma maîtrise du chakra noir, puisque l'endroit se prêtait parfaitement au jeu, les parois retenant des siècles d'énergie négative faciliteraient la tâche. Je m'étirais avant toutes choses, car je connaissais la pression qu'exerçait le chakra de Jashin sur mes muscles, les courbatures que je retirerais de cet entraînement seraient alors terribles si je ne m'étirais pas au préalable. Je me sentais pourtant en pleine forme et prêt à progresser.

• Je m'asseyais ensuite en tailleur, et fermai les yeux pour me fixer un objectif. Ce que je voulais aujourd'hui, c'était rendre l'utilisation offensive du chakra noir plus retors. Jusqu'ici pour attaquer je me contentais de matérialiser deux mains, mais ce choix me paraissait basique, et je voulais développer de quoi compléter mon style de combat. Je m'imaginais, avec les bras de Jashin activés, puis songeais à ce que je pourrais faire pour améliorer ça.

* Avec deux mains la meilleure tactique est d'attraper l'ennemi puis l'écraser ... C'est efficace, mais évident comme le nez sur la figure... Je vais devoir être plus malin ... ... Et si je travaillais sur la forme, pour qu'à la place de main, je forme une arme capable de faire couler le sang pour les rituels..? *

• La curiosité piquée par l'idée, je voyais déjà l'aspect que je devais donner à tout ce chakra maudit. Je voulais pouvoir remplacer le bras par une arme, alors une épée ? Non, trop commun ! Je voulais que le chakra prenne l'apparence de plusieurs pointes assemblées, à l'instar de ma faux, pour que chaque coup provoque le maximum de plaies. Bon, il ne me restait plus qu'à mettre tout ça en pratique. Je défaisais le sceau qui bloquait le chakra maudit du joyau avec le Jashin Gekirin, ressentant aussitôt la pression qui me posait problème. L'on pouvait deviner de loin que j'avais relâché l'énergie, l'air sifflait autour de moi comme si mon aura le caressait avec des griffes tandis qu'une force invisible soulevait le sable qui composait le sol autour de moi. Je prenais une inspiration, prêt à canaliser cette charge d'énergie conséquente. Condenser quelque chose d'aussi instable était un défi que je réalisais relativement facilement avec l'habitude de la pratique, mais désormais je voulais donner une forme plus sophistiquée à une matière intangible comme le chakra. Il allait donc me demander deux fois plus de concentration pour augmenter la densité, et pour qu'elle prenne une forme complexe. Ecartant les bras, je les enveloppais du chakra maudit qui s'affolait autour d'eux comme des flammes violettes me léchant le corps avec hâte. La désobéissance de cette énergie était telle que j'avais encore du mal la calmer pour qu'elle se pose correctement sur mes bras, mais je lui montrais toujours qui est le chef. Bientôt, le chakra violacé m'avait entièrement recouvert des mains jusqu'aux épaules.

• Exactement comme pour les modeler en mains pour le Tenkakoku no jutsu, je devais maintenant lui donner une forme adéquate. Mes premières tentatives furent, évidemment, vaines. Je ne parvenais notamment pas à stabiliser le chakra pour qu'il remplisse la fonction que je voulais, à chaque fois, il continuait à affluer comme du feu, intangible et donc inutile. L'inconvénient du joyau de Jashin était la capacité de son chakra à détruire lentement le corps de celui qui l'utilise. Plus j'en abusais, plus je brûlais de cellules. C'est pourquoi je me permettais des pauses à intervalles réguliers, toutes les demi-heures, pour ne pas finir manchot. Pendant les pauses je continuais à méditer en priant pour recharger plus rapidement les réserves de mon bijou scellé. Mais au bout de la cinquième, j'ai décidé de prendre des conseils auprès de l'un de nos doyens, Maître Kenja; un bougre que le temps a abusé, mais pas usé. Il était un excellent combattant et, malgré son âge avancé maintenant, continue à tenir tête à la majorité du Temple, les seules exceptions étant les privilégiés comme Hidan & moi. Il était notamment celui avec le plus de connaissances sur tout ce qui touchait à notre religion, car il y avait vécu depuis bien plus longtemps que nous et en possède les secrets. Je le trouvais près d'une roche gravée, en pleine prière. Je m'asseyais alors à ses côtés, contemplant la pierre, tout en parlant sans le regarder :

"Cela fait des heures que tu pries, vieillard, tu transmets au Seigneur ta liste de courses ?
- Ta gueule, Fumaru. Tu devrais pas être en train de te battre toi, comme d'habitude ? rétorquait le vieux sans ouvrir les yeux
- Non, j'essaie de développer ma maîtrise du chakra de Jashin-sama. Je viens te trouver car j'ai besoin de conseils.
- Quand est-ce que tu vas apprendre à te démerder tout seul, Fumaru ! Parle je t'écoute.
- Je veux lui donner une forme. Comme celle des mains, mais plus létale ! Plus malicieuse, et aussi perverse que ma faux ! expliquai-je
- Kurokake.. L'éclat noir. dit-il sûr de lui
- Qu'est-ce que c'est ?
- Une arme de sang des écrits de Jashin. L'Eclat noir est une arme tranchante qui te sera utile au corps-à-corps comme à distance.
- Et comment est-ce que je peux l'utiliser ?! demandai-je, insistant
- Laisse-moi finir ! Le secret est de visualiser Kurokake comme du cristal, puisque dans les écrits, pour les forger Jashin avait arraché des filons entiers de diamants noirs. Maintenant fous-moi la paix ! terminait Kenja

• Du cristal ? Les écrits auraient dû être illustrés, j'aurais mieux compris ce que ce gâteux voulait dire ! J'essayais tout de même de mettre en application toutes les informations qu'il m'avait donné. Kurokake, l'Eclat noir, créé à partir de diamants noirs, je visualisais intérieurement avant d'essayer de reproduire cela sur mon chakra que je déscellais à nouveau. Cette fois, je m'approchais davantage d'une forme menaçante, mais il manquait un brin de compression pour rendre la chose solide. Ce n'était que quatre tentatives plus tard que je parvenais enfin à maintenir une forme rudimentaire de la technique. Rudimentaire parce que mes cristaux semblaient usés, et semblaient se ramollir à mesure qu'ils s'éloignaient de mes mains, autour desquelles l'aura démoniaque avait pris une forme satisfaisante. Deux heures supplémentaires s'étaient écoulées comme rien. Kenja s'était enfin levé et venait constater les progrès que je faisais alors qu'il ne m'avait donné que de maigres indices. Il posait un oeil intéressé sur mon entraînement, croisant les bras et s'appuyant contre un mur pour me regarder durcir les pointes de mes éclats. J'étais près du but, il me félicitait alors et me proposait maintenant de m'apprendre à utiliser cette nouvelle attaque en combat. Bien entendu, je ne pouvais refuser.

• Nous nous faisions face, et il me demanda de le toucher au moins une fois avec le Kurokake. Une chose simple, à première vue, mais j'allais vite déchanter. En effet, le début de l'affrontement exprimait nos deux puissances rivales mais ne me permettait pas de sortir la technique que je venais d'apprendre. Le vieux voulait sans doutes que je réalise qu'il me faudrait un léger temps de préparation pour pouvoir utiliser la technique en plein combat. Mais il ne fallait pas sous-estimer mon ingéniosité. Je passais au niveau au-dessus en jonchant le terrain de sceaux de Raijin après avoir pris mes distances, c'était une précaution pour qu'il ait du mal à se rapprocher de moi pendant que je relâchais mon chakra. Mon adversaire étant familiarisé avec mon style de combat, il savait pertinemment qu'il ne fallait pas approcher sans faire attention aux marques, je profitais alors de ce délai pour relâcher le chakra maudit. Je fonçais ensuite sur Kenja, le bras droit grand ouvert pour le saisir, mais il esquivait en sautant par dessus et tentait de m'engager à nouveau en combat rapproché. Je bloquais ses coups plus facilement avec mes mains de Jashin mais ce n'était pas le but de l'affrontement. Je me rendais maintenant compte qu'il me fallait encore plus d'efforts pour modeler l'Eclat noir en étant en mouvement, puisque je le faisais jusqu'ici assis, au calme.

• Je décidais alors de pallier à cet inconvénient en transformant les bras progressivement. En effet, le chakra violet prenait sa forme cristalline lentement en commençant par les doigts qui devenaient solides et crochus. La cristallisation était lente mais je pouvais gagner du temps, car Kenja se faisait vieux et pouvait de moins en moins suivre la cadence. Dès que mes bras furent entièrement cristallins, le vieux regardait avec fascination l'Eclat noir finalisé. Je me demandais même s'il avait peur. Je m'étais rué sur lui en donnant un coup qu'il esquivait encore mais pas le second. Les éclats l'avaient tailladé de toutes parts, j'avais gagné.
Je tirais néanmoins des leçons de cette victoire; j'allais devoir trouver de meilleures moyens d'introduire cette technique. Kenja se relavait lentement et m'annonçait qu'il me restait à apprendre la projection. Le Kurokake me permettait, en plus de rendre mes coups beaucoup plus efficaces, de balancer des salves d'échardes de cristaux violets suffisamment fort pour percer la chair. J'hérissais les éclats en tendant le bras et m'entraînais à les projeter, jusqu'à ce que je parvienne finalement détacher des parties de mon chakra toujours compressé pour garder la solidité.

• L'heure pour nous de regagner le Temple approchait, nous nous repérions grâce aux ombres étendues au sol par le Soleil couchant. Je ressortais néanmoins plus fort de cette journée difficile, je me sentais encore plus apte à protéger mon troupeau lors du chemin de retour.

Revenir en haut Aller en bas

• Jujutsu : Kurokake [Rang B]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Demande de rang spéciaux
» Demandes de rang
» Demandez votre rang de padawan!
» [Banniere]Createur de bannieres/rang de guilde.
» [Libre]Speed town ? [Speed Town, Rang D, Révolutionnaires, Construction secrète]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto RPG :: Grandes Nations :: Pays du Vent :: Grottes-