forum rpg naruto
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Comme un air légendaire [PV Kuku & Kotori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mizukage

avatar
Kiri no Yagura
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 115
Date d'inscription : 08/10/2016
Age : 26
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang:
Level:
0/0  (0/0)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Comme un air légendaire [PV Kuku & Kotori] Dim 30 Avr - 20:19


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]~Comme un air légendaire~

Le jour se levait délicatement dans la citée de Kiri no kuni, la pénombre s'estompait peu à peu et le village prenait vie.
Le Mizukage était debout depuis près d'une heure, la paperasse s'entassait, les missions tardaient et les réunions avec l'Akatsuki survenaient de plus en plus fréquemment.
Les doutes des autres pays se confirmaient, il devenait compliqué pour Yagura de cacher la présence de La Lune Rouge en son sein.

« Mizukage-sama ? 
Arraché de ses pensées, Yagura leva les yeux vers sa secrétaire qui recula de quelques pas, comme terrifiée.
-Pardon de vous déranger maître, mais les deux Genin que vous avez sélectionné sont arrivées. Je voulais savoir si...
-Très-bien, je vais me préparer, laissez-moi seul à présent » cracha t-il sèchement. Baissant la tête en guise d'acquiescement, la secrétaire se retira.

Reculant sa chaise, il se leva, s'emparant de son gourdin en forme de gousse de vanille et se dirigea vers la sortie.
Une fois dans le hall de l'édifice, Yagura aperçut les deux jeunes filles qui attendaient sagement.
Il les ignora totalement et se dirigea vers la sortie.

« Excusez-moi,  vous allez devoir suivre Yagura-sama, fit la secrétaire timidement, n'ayez crainte selon les lois de Kiri, le Mizukage désigne deux Genin – j'ignore s'il les choisit au hasard – pour partir en mer. Croyez-moi, c'est une chance ! »
Elle lâcha un léger sourire avant d'inviter les recrues à suivre leur Kage.
Revenir en haut Aller en bas
Kiri no Shinobi

avatar
Kurami Ryôshi
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 52
Date d'inscription : 19/10/2016
Localisation : Kiri no kuni
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Genin
Level:
20/25  (20/25)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Comme un air légendaire [PV Kuku & Kotori] Lun 1 Mai - 13:15

Comme toujours, Kurami était placide. Pour ne pas dire neurasthénique, à attendre dans le hall en regardant distraitement autour d'elle. On l'avait convoqué, ordre de tout en haut, alors elle était venue, tout simplement. Elle n'avait aucune idée de ce qui l'attendait, et s'en moquait à demi. Elle était trop jeune et trop peu importante pour se fatiguer à essayer de percer à jours les projets silencieux du Mizukage.
Ah bah tiens, le voilà d'ailleurs qui arrivait réalisa-t-elle en ouvrant un peu plus grand les yeux, le suivant du regard avec flegme alors que leur seigneur passait, les ignorant superbement. La jeune fille cliqua trois fois des yeux, puis pencha lentement la tête sur le côté, affichant une certaine forme de perplexité sur son visage innocent.
Elle avait toujours été très forte pour se cacher, faire en sorte d'effacer sa présence...de se faire toute petite dans un coin pour qu'on l'oublie. En aurait-elle trop fait ? Serait-elle vraiment venue négligeable à force de se ratatiner ? Kurami se dit dans un coin de sa tête qu'elle ne devrait pas être surprise que quelqu'un d'aussi haut placé ne leur accorde aucune attention, et en temps normal elle non plus n'y aurait pas accordé le moindre intérêt...
Mais ne les avait-il pas convoqué ? Quel est le but d'appeler deux ninja en formation pour juste les ignorer et faire comme si de rien était ? L'attitude du Kage était étrange, ses ordres plus que flous. Que devait-elle faire ?

La secrétaire la sauva de ses doutes fatiguant en leur expliquant qu'elles devaient le suivre pour un voyage en mer. Soulagée de ne pas avoir à se casser la tête plus longtemps, et plutôt contente - du moins intérieurement - de faire une balade en mer en effectif réduit, la Genin se redressa en lâcha un bref remerciement à la secrétaire, emboîtant le pas au Kaze en s'efforçant de ne pas le perdre de vue sans pour autant se presser. Elle n'aimait pas courir.
Même son flegmatisme ne lui évita pas de soupçonner qu'un homme de la trempe du Mizukage n'invitait pas deux très jeunes filles en privé à l'écart de tout sans avoir de projets pour elles, seulement en l'absence de plus d'éléments, Kurami ne jugea pas nécessaire de former des hypothèses farfelues qui s'avérerait probablement fausses et continua à suivre le seigneur des brumes.
Revenir en haut Aller en bas
Kiri no Shinobi

avatar
Kotori Morodachi
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 12
Date d'inscription : 24/03/2017
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Genin
Level:
20/25  (20/25)
Exp:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Comme un air légendaire [PV Kuku & Kotori] Lun 1 Mai - 13:39



   
   
Comme un air légendaire


   
Feat. Kurami et Yagura


   

   
   A vrai dire, Kotori était surprise d'avoir été convoquée par le Kage. Elle se tenait a coté de la plantureuse Kurami, qu'elle avait déjà vu plusieurs fois puisqu'elles étaient toutes deux Genin. Mais la maîtresse des oiseaux n'accordait pas le moindre regard à la fille en bleu, se contentant de passer distraitement la main sur le plumage soyeux de Pandion, son Balbusard, perché sur son avant-bras.

Tss, je me demande comment elle fait pour être efficace, avec de tels flotteurs, pensa-t-elle avant que la venue du Kage dans la pièce ne détourne son attention des avantages de sa collègue.

Elle était surprise, certes, mais enchantée de la convocation. Cela signifiait que la plus haute instance du village avait quelque chose à lui faire faire, et non à l'un de ses innombrables frères et sœurs. Peut-être que l'on reconnaissait enfin sa valeur et son travail ? Elle prit une posture fière, ravie de l'intérêt que lui portait le Kage, mais elle déchanta bien vite lorsque ce dernier passa devant les deux Genin sans leur accorder la moindre attention. Évidemment, ça aurait été trop beau... Il avait probablement autre chose à faire que de s'occuper de deux jeunes élèves, sans doute que la secrétaire qui s'approchait d'eux était celle qui devait s'occuper de leur cas ?

Et en plus, c'est encore une vache...

Ravalant sa jalousie, les joues légèrement rougies de honte à sa propre apparence plus que quelconque, la Genin se prépara à une énième déception... Mais en faite non. Elles devaient suivre le Kage. Il était passé juste avant, il aurait pu le leur dire au lieux de simplement les ignorer... Il devait certainement se sentir au dessus d'elles, quel prétentieux.

Bon, il était Kage. Mais mince, un peu de politesse ca n'a jamais tué personne !

L'air grognon, la Genin s'apprêta à suivre Kurami à l'extérieur.

« Merci de nous avoir prévenues, madame. »

Elle adressa un léger signe de tête à la secrétaire. Elle avait beau ressembler à une montgolfière, elle avait au moins eu le mérite d'être aimable, contrairement au Kage. Kotori pouvait bien en faire de même... Elle accéléra le pas pour rattraper son retard, Pandion pépiant d'indignation d'être ainsi bousculé avant de retrouver une prise confortable sur le bras de sa maitresse.

   

   
   
©Codage by Littleelda from [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

   
Revenir en haut Aller en bas
Mizukage

avatar
Kiri no Yagura
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 115
Date d'inscription : 08/10/2016
Age : 26
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang:
Level:
0/0  (0/0)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Comme un air légendaire [PV Kuku & Kotori] Lun 1 Mai - 16:40


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]~Comme un air légendaire~

Yagura, Kurami et Kotori marchaient en direction du rivage. Le silence était de rigueur et même le temps semblait retenir son souffle. Seul le Mizukage savait... lui seul était en mesure de connaître ce qui attendait les deux Genin. Après tout, il était le chef du village, le ninja le plus puissant et le plus redouté. Sa soumission à l'Akatsuki rendait ce point de vue complexe, bien que n'ayant pas le choix, Yagura ignorait jusqu'à l'idée d'être un pantin car, quand Tobi faisait son apparition, le jinchuuriki de Sanbi disparaissait et laissait place à un robot, tel un chien prêt à exécuter les ordres de son maître sans sourciller.

Le trio arriva sur une plage de galets, la brume épaisse permettait de voir à quelques mètres tout au plus. L'air humide rendait le tout sinistre.
Mordant son pouce, Yagura usa d'une technique d'invocation et appela une tortue marine géante. Sautant sur la tête de l'animal à l'aspect préhistorique, il invita d'un signe de la main les deux autres à faire de même.
Le voyage dura encore quelques longues minutes. Le Mizukage souhaitait s'éloigner un maximum du rivage afin de pouvoir commencer ce qu'il avait prévu, et cela à l’abri des regards et des ouïes.
Il observait l'horizon, bien qu'impossible à distinguer à cause de cette couverture opaque, un voile sombre où nul ne saurait se diriger. Heureusement, l'animal connaissait ses eaux mieux que personne et il était facile pour lui de s'orienter.
Ils y étaient. Assez loin de tout, Yagura se retourna vers les deux jeunes filles.
L'une – à faible poitrine –  semblait intrigué et soucieuse, tandis que l'autre –  à la poitrine nettement plus importante –  était totalement impassible, comme déconnecté de la réalité. Elles étaient physiquement comme psychologiquement différentes et ne devaient sûrement pas s'attendre aux événements à venir.

« Genin de Kiri, vous avez été désigné pour m'accompagner à un entraînement particulier. Les chances que vous en sortiez vivantes sont peu élevées, mais c'est le prix à payer pour prétendre au titre de shinobi. Moi, Yagura, quatrième Mizukage du village caché de la brume sanglante, Jinchuuriki de Sanbi et maître de toute chose ici, je vais à présent vous dévoiler l'un des nombreux mystère que détiens Kiri.
L'air grave, son visage s'était assombri. Son regard jaugea les deux féminines plantées là.
Il balança son gourdin au loin par dessus son épaule
-shutsugoku no akuma, libération du démon » souffla t-il en réalisant quelques mudras.

Une gigantesque explosion survint. Comme venu tout droit des abysses, une créature de la taille d'une montagne surgit des eaux profondes. Seule la carapace était visible, la brume reprit ses droits en quelques secondes et l'apparence de la créature sembla disparaître. Yagura sauta sur la carapace qui paraissait dure comme de la pierre. Qui croirait qu'il s'agit en réalité du démon à 3 queues : Sanbi.
Le Mizukage invita Kurami et Kotori à le rejoindre. Il était temps.


Dernière édition par Kiri no Yagura le Ven 5 Mai - 8:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kiri no Shinobi

avatar
Kurami Ryôshi
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 52
Date d'inscription : 19/10/2016
Localisation : Kiri no kuni
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Genin
Level:
20/25  (20/25)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Comme un air légendaire [PV Kuku & Kotori] Lun 1 Mai - 18:28

Kurami suivit son Kage, sans prêter plus d'attention que ça à la planche à pain qui paraissait grommeler à chaque fois qu'elle coulait un regard dans sa direction. Bien que seul un début de sourire égayait son visage fin, la Genin se sentait peu à peu à son aise alors qu'ils approchaient de la mer et de l'épaisse chape de brume qui en émanait.
Sa famille, et par conséquent elle-même, s'étaient fait une véritable spécialité des techniques brumeuses et aquatiques. Sur cette plage, avec une visibilité épouvantable, la kunoichi qui tournait au ralenti se sentait un peu chez elle.
Puis le Mizukage réalisa une invocation impressionnante en appelant des tréfonds de la mer ou du néant une immense tortue de mer. C'était la première fois que Kurami voyait une véritable invocation, et surtout pour une créature d'un tel gabarit. Sa stupeur, mélangée de crainte et de fascination, se trahit lorsqu'elle ouvrit un peu plus grand ses yeux étranges, les pupilles légèrement dilatées.

Comme leur chef bondissait sur la tortue et les invitait à en faire de même, Kurami ne se fit pas prier, obéissante, et grimpa d'un saut souple sur la carapace, allant s'asseoir vers l'avant en s'accroupissant au bord de la carapace, verrouillant ses pieds à la kératine à l'aide d'un peu de chakra, conformément aux fondamentaux du ninjutsu.
Elle entoura ses genoux de ses grandes manches et posa le menton dessus, observant avec de grands yeux les horizons flous vers lesquels les entrainaient le seigneur du brouillard. La jeune fille ne releva la tête que lorsque le Kage prit enfin la parole pour expliquer la raison de cet isolement en tête à tête, entre la plus haute autorité de Kiri et deux adolescentes.
Ses yeux agrandis par sa satisfaction de retrouver des lieux "familiers" recommencèrent à s'étrécir quand le Kage leur parla d'un entraînement spécial et risqué. Ben voyons, c'était leur lot général les épreuves risqués...ils étaient à Kiri après tout ! Cela faisait partie de l'entraînement de base du ninja en plus, même pour ceux qui ne venaient pas du brouillard.
Toutefois, quelque part entre le flegme et l'ennui, Kurami s'interrogea. Quelle genre de tentative de meurtre déguisée pouvait bien prévoir un Kage à l'encontre de deux fillettes ? Et pourquoi spécialement des Genin ? Avaient-elles fait quelque chose de mal ? Etait-ce pour façonner des guerrières spéciales aux compétences plus avancées ? Un simple tirage au sort ?

Puis le Kage procéda à un nouveau sort et un bruit épouvantable ébranla l'océan, faisant sursauter au ralenti la jeune ninja accroupie qui regarda les eaux se fendre pour laisser apparaître un colosse monstrueux et menaçant. Ses yeux cette fois tout ronds et les lèvres entrouvertes, Kurami se releva, croisant les bras dans ses manches pour composer secrètement les signes pour activer le secret de sa famille. Ses pupilles dorées s'imprégnèrent de chakra pour leur permettre de percer les étranges brumes entourant le monstre...mais ne lui apprit rien de plus. Ils étaient au milieu de nulle part, loin d'absolument tout, face à une créature dont elle ne savait rien.
Elle relâcha son sort, et bondit peu après que leur maître ne les invite à nouveau à le suivre. La pauvre ado n'était pas du tout à son aise, face à cette créature aussi menaçante que mystérieuse. Tout ça sentait le combat, ou les épreuves à venir. Kurami détestait le combat, fallait courir et sauter tout le temps dans tous les sens...
Cependant, ses yeux grands ouverts pour ne pas perdre une miette des événements, la jeune ninja était fascinée. Le Kage en personne venait les mettre dans la confidence, elles et seulement elles. Qu'importait ce qui les attendait, il était hors de question de faillir. Même si cela ne la concernait pas vraiment, Kurami n'avait pas l'intention de se montrer indigne de sa patrie ou de sa famille.
Durant une seconde, la jeune fille fixa intensément le visage du mizukage, imprimant ses traits et ses expressions pour les mimer en se tournant vers Kotori, encore sur l'autre tortue, avant de copier le signe d'invitation qu'il leur avait fait un instant plus tôt, pour enfin fixer à nouveau le seigneur ninja, ses yeux retrouvant leur rondeur sous l'intérêt qu'elle prêtait à cette aventure confidentielle.
Revenir en haut Aller en bas
Kiri no Shinobi

avatar
Kotori Morodachi
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 12
Date d'inscription : 24/03/2017
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Genin
Level:
20/25  (20/25)
Exp:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Comme un air légendaire [PV Kuku & Kotori] Sam 13 Mai - 11:32



   
   
Comme un air légendaire


   
Feat. Kurami et Yagura


   

   
   Plus ils avançaient, plus Kotori était intriguée. Elle n'aimait pas l'idée de devoir faire cette épreuve avec Kurami, qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de dévisager avec  un air renfrogné, mais c'était une mission confiée par le Mizukage en personne, et il était hors de question de s'y soustraire... Elle saisirait l'occasion de faire ses preuves. Aucun de ses frères et sœurs ne lui avaient parlé d'une telle épreuve, et elle était convaincue qu'aucun ne l'avait passé. Faire quelque chose qu'ils n'avaient pas fait, acquérir ses propres lauriers... Voila qui avait de quoi lui faire mettre de coté sa jalousie.

Suivant les ordres du Kage, elle monta sur la tortue qu'il venait d'invoquer, suivant l'exemple de sa condisciple en se fixant sur la surface mobile à l'aide d'une petite quantité de chakra. Elle s'installa confortablement, en tailleur, et Pandion s'envola pour les suivre de ses propres ailes. Essayant de se faire une idée de ce qui les attendaient, elle murmura des formules en effectuant les mudras du corps et de l'esprit, se liant à son volatile pour observer par ses yeux... Le lieux était calme, et ses camarades ne parlant pas elle ne risquait pas d'être distraite. La tortue avançait d'une démarche suffisamment régulière pour ne pas la gêner non plus. Mais Pandion ne voyait rien qui lui donne le moindre indice, aussi cessa-t-elle rapidement son manège.

Elle soupira. Elle n'aimait pas aller vers l'inconnu, mais c'était souvent le lot des ninjas.

Finalement, la tortue s'immobilisa, laissant le Kage prononcer ses premiers mots. Une épreuve dangereuse, nécessaire pour devenir un ninja ? Cela voulait-il dire que tous les ninjas du village y avaient eu droit ? Ce n'était pas une mission privilégiée, destinée à des personnes choisies ? La colère et le sentiment de s'être fait flouer colora les joues de Kotori de rouge, mais elle ravala ce sentiment. La frustration était réelle, mais... Il lui restait encore une chance de se distinguer. Elle devait réussir cette mission mieux que n'importe qui. Serrant les poings, déterminée, elle attendit la suite des évènements...

Une invocation, encore. Une créature tellement énorme qu'on n'en voyait que la carapace, le reste du monstre se perdant dans la brume. En outre, la chose dégageait une impression presque palpable de pouvoir. Cette invocation n'était pas ordinaire... Mais puisque Yagura semblait savoir ce qu'il faisait, elle n'avait aucune raison de se méfier. La chose la mettait tout de même sacrément mal à l'aise. Elle sauta à la suite de Kurami, mettant un point d'honneur à ne pas réagir à sa provocation, et s'installa sur leur nouveau... moyen de transport ? Moui, faute d'un mot plus approprié...

   

   
   
©Codage by Littleelda from [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

   
Revenir en haut Aller en bas
Mizukage

avatar
Kiri no Yagura
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 115
Date d'inscription : 08/10/2016
Age : 26
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang:
Level:
0/0  (0/0)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Comme un air légendaire [PV Kuku & Kotori] Sam 20 Mai - 12:29


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]~Comme un air légendaire~

Yagura observa les deux jeunes Genins quelques instants. Elles semblaient à la fois intriguées et effrayées. Elles avaient raison. Cette entraînement, d'autres y participèrent auparavant. Peu d'entre-eux survécurent, certains devinrent fous.
Quand bien même le shinobi fut-il puissant, l’intelligence et la maîtrise de soi était de rigueur.

« Sangohara no jutsu, technique du champ de corail.
Un récif couleur rose pâle se mit étrangement à émerger de la carapace du démon.
Le corail, aussi tranchant qu'une lame de rasoir avait la particularité d'absorber le chakra de quiconque le touchait.
L'organisme, plus solide que la roche continuait de pousser de manière presque aléatoire. En réalité ce n'était pas le cas, Yagura modifiait le terrain grâce à sa technique pour créer un gigantesque labyrinthe.

-Kotori, Kurami, vous vous trouvez devant le labyrinthe du démon ! Ce labyrinthe est très spécial. Il y renferme des choses... des choses cachées que vous allez devoir affronter. Je vous ai désigné car votre sens de l'observation est particulièrement affûté et seul quelques élus peuvent prétendre à passer cet examen. Il ne s'agit pas ici de force et de prouesse technique, mais bien de confiance en soi, de sang froid et de persévérance.

Le regard fixe, le teint livide, le Mizukage ne bronchait pas. Il devait convaincre ses élèves que cette mission était dangereuse et l'issue incertaine.

-Il y a deux règles à respecter ! La première, il est interdit de toucher les parois du récif. Celui-ci peut aspirer votre chakra, vous seriez KO en un instant. Ensuite, vous ne pouvez faire demi-tour ou abandonner. Je serai là à chaque instant et vous observerai, ne l'oubliez-pas !
Deux entrées, deux ninjas. Allez-y ! »


Le chef du village de Kiri disparu dans un nuage blanc opaque.
Effectivement, deux entrées se proposaient à Kurami et Kotori. Le labyrinthe était conséquent, il faisait plusieurs kilomètres de superficie. D'une hauteur de plus de trois mètres. Yagura avait dispersé des clones pour s'assurer que les filles ne chercheraient pas à s'échapper par les airs. Une fois entré dans le labyrinthe, elles ne pourraient plus se contacter l'une et l'autre.
Le brouillard ambiant se faisait remplacer peu à peu par celui dégagé par Isobu. Cette brume était spéciale, agissant comme un genjutsu : des mirages et autres hallucinations à celui qui en inhalait.

L'entraînement commençait, des Genins peu expérimentées allaient arpenter un chemin difficile et dangereux.  
Revenir en haut Aller en bas
Kiri no Shinobi

avatar
Kurami Ryôshi
aru shinobi no monogatari
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 52
Date d'inscription : 19/10/2016
Localisation : Kiri no kuni
Fiche RPG
Infos du Ninja
Rang: Genin
Level:
20/25  (20/25)
Exp:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Comme un air légendaire [PV Kuku & Kotori] Lun 22 Mai - 13:29


L'imperturbable jeune fille regarda avec des yeux grands ouverts - ce qui équivalait à un air un peu endormi chez elle - leur Kage faire étalage de ses pouvoirs en faisant naître un véritable labyrinthe d'un corail qui lui inspirait tout sauf des bonnes choses. Elle balançait lentement la tête sur la droite, puis la gauche, en écoutant leur seigneur expliquer les règles du challenge.
Quelle misère...elle dissimula un grand bâillement derrière sa longue manche, peu avant que le Mizukage ne disparaisse dans un nuage de fumée typiquement ninja. Jouant son rôle en traînant les pieds, Kurami s'enfonça dans le labyrinthe en soupirant.
En réalité, elle était loin d'être indifférente. Le meilleur ninja du pays des brumes leur reconnaissait un grand potentiel et des qualités précieuses, qui ne se bornaient pas à courir comme des dératées. Cela lui faisait plaisir, l'exaltait même ! Il était impensable de ne pas se soucier de l'intérêt que pouvait vous porter un Kage !
Mais d'un autre côté, cela l'inquiétait. Elle ne se sentait pas...prête à faire une épreuve pareille. Certes, ce n'était apparemment pas une question de force, ou même d'expérience...mais la timide et farouche jeune fille doutait d'elle-même, de ce qui l'attendait. Kiri n'était pas réputé pour son enseignement délicat, et Kurami n'avait pas envie de mourir.

Elle se triturait les méninges, quand elle eut un étrange pressentiment. La fille des brumes cligna plusieurs fois des yeux, comme si quelque chose gênait sa vision. Elle se retourna avec mollesse, découvrant qu'elle serait effectivement bel et bien seule, observée probablement uniquement par le Grand Ninja de Kiri.
Kurami souffla un bon coup, et se concentra sur le chemin devant elle. Elle était probablement en danger, et puisque personne n'était là pour l'étudier ou la juger - excepté le Kage, mais puisqu'il avait de l'estime pour elle, autant lui en donner pour son argent en lui montrant ce dont elle était vraiment capable - elle pouvait enfin se focaliser pleinement sur sa mission plutôt que son rôle.
Après quelques pas, elle arriva à une première intersection et se frotta les yeux. Pour la première fois depuis...un temps qu'elle n'arrivait pas à se remémorer, Kurami avait l'impression d'être...gênée par la brume. Elle cligna encore des yeux, battant des paupières pour éclaircir sa vision, en vain. Ses pupilles s'illuminèrent brièvement lorsqu'elle activa la capacité de sa famille, mais rien ne changea. Du moins, pas comme cela aurait du.

Toujours au croisement des chemins, avec l'étrange sentiment qu'il se passait quelque chose d'étrange en elle, Kurami regarda les deux routes à nouveau, son Kirisukyan impuissant dans ce labyrinthe étrange. Alors elle fit quelque chose d'inhabituel, et fronça les sourcils, réellement pensive.
Elle-même était encore une enfant, inexpérimentée et un peu perdue...mais sa famille cultivait leur technique secrète depuis très longtemps, étudiant ses limites et la perfectionnant depuis des générations. Elle savait que ce pouvoir fonctionnait en toute circonstance, ou presque. Leurs yeux perçaient les brouillards les plus épais et, d'après ses parents, même le blizzard ou les tempêtes de sable. Ce qu'elle n'avait encore jamais éprouvé bien évidemment. Sa mère disait même que, bien utilisé, le Kirisukyan permettait même une vision nocturne acceptable...
Autrement dit, il n'y avait pas grand chose qui y résistait.


"Donc ce brouillard n'est pas naturel..."

La conclusion tombait sous le sens, maintenant qu'elle le formulait. Elle leva ses yeux si perçants, et pourtant inefficaces ici, et regarda les murs de corail. Lui non plus n'était pas naturel, acéré comme un rasoir, d'une allure étonnamment robuste, et doté de facultés hors du commun...après tout, il avait poussé sur le dos d'une espèce de tortue-démon géante sur l'ordre du Kage.
Elle laissa tomber son dojutsu, inutile dans cet endroit, et s'interrogea plus avant sur ce sentiment étrange qui s'insinuait dans sa tête. Quelque chose clochait...elle sentait être à deux doigts de mettre la main dessus quand elle entendit un bruit de pas, destiné à son attention qui la fit remettre à plus tard cette question.
Au bout du couloir de gauche, pour ce qu'elle pouvait en apercevoir en trouvant excessivement pénible d'avoir une vision "normale", venait d'apparaître un silhouette menaçante. A vue de nez, il s'agissait d'un ninja, mais quelque chose dans son allure, sa démarche, mirent en alerte maximale tous les sens de Kurami, même si elle se demandait à quoi pourrait bien lui servir le goût ici.
Résolue à ne pas se laisser paniquer de toute façon, confiante dans le fait que ce type n'était probablement qu'une illusion et que, comme disait Yagura, ce n'était pas une épreuve de force mais d'intelligence, Kurami essaya de se calmer en se persuadant que ce truc ne pourrait pas lui faire de mal.


"Kurami....Ryôshi."

Le ninja mystère releva sa capuche d'un geste ample, plein d'assurance et de mépris, dévoilant une épaisse touffe de cheveux noirs comme les plumes d'un corbeau, avec une longue mèche pendant sur le côté. Une peau claire, des traits aussi familiers que craints. Et ses yeux.
Kurami s'étrangla, tétanisée par ce regard qui hantait ses nuits.
Ces yeux rouges où dansaient des tomoe. Des Sharingans.


"U...uhh...uo...uchiwa..."

Ils étaient morts. L'information avait explosé à travers le monde entier : Les Uchiwa étaient tous morts ! Massacrés par l'un des leurs. Kurami était bien assez intelligente pour savoir que ce type n'était pas réel. Juste un fantôme, une illusion, une hallucination...il n'aurait jamais pu pactiser avec Yagura, et encore moins se cacher à son insu. C'était un Kage ! Sans parler qu'ils étaient au milieu de nul part, dans un labyrinthe de corail invoqué par le chef de Kiri, sur une tortue géante !
Et il aurait fallu qu'il la traque elle spécifiquement en la reconnaissant ? Impossible ! Elle se répéta en boucle encore et encore ces arguments. Ce type...n'était pas réel. C'était ça le défi, percer à jour cette ruse grossière, surmonter sa peur, trouver la sortie. C'était...c'était facile ! Un bête labyrinthe avec quelques fantômes qui le hantent. Facile comme tout, il suffisait de passer à travers.
Pourtant elle tremblait de tous ses membres, ayant replié ses manches devant elle pour se dissimuler, morte de peur, ses dents produisaient un véritable orchestre tant elles claquaient frénétiquement, incapable de détourner les yeux de ceux qui avaient ruiné son enfance et sa famille.
Deux yeux rouges, qui surpassaient tellement facilement les ruses les plus adroites. Ces yeux qui l'avaient traumatisée,  et qu'elle s'était efforcée d'imiter par la suite.


"Toi, je t'avais ratée."

C'était un adulte, bien taillé. Elancé, mais pas maigre. Il écarta un pan de son manteau noir et tendit lentement une main élégante vers la Genin. Kurami se ratatina encore plus, levant ses manches devant elle, à court d'option, incapable de réfléchir, et poussa un cri d'horreur en découvrant qu'elle était nue.
Dans un sursaut, ses yeux croisèrent à nouveau les Sharingans, ces pupilles infernales, et elle fut incapable d'en détourner le regard alors que les longs doigts fins de l'Uchiwa-fantôme s'enroulaient autour de sa gorge, presque délicatement. Il lui adressa un grand sourire, qu'elle n'aurait su qualifier de tendre, ou de provocateur, alors qu'elle fut soudainement incapable de respirer.
Se mettant à suffoquer, envoûtée par les yeux écarlates, elle voulut saisir le bras de son ennemi de toujours, tirer dessus, se débattre. Mais elle était redevenue une petite fille, incapable même de faire le tour du poignet de son agresseur. Elle comprit alors qu'elle avait rêvé, condamnée lorsqu'elle avait croisé le regard de l'Uchiwa. Il lui fait espérer alors une autre vie, d'avoir survécu, des années qui se succédaient dans une ambiance floue, incertaine...car elles n'avaient jamais eu lieu.
Les Sharingans pouvaient infliger des Genjutsu en un seul regard, même elle le savait.
Genjutsu...

Elle se mordit la lèvre, parvenant à réunir assez de courage pour lancer un sort, même faible. Un courant électrique parcourut sa main avant qu'elle ne l'abatte sur le poignet qui l'étranglait alors que ses oreilles commençaient à siffler...et la décharge la traversa, remontant dans ses deux bras et sa gorge, traversant ensuite toute son échine et la fit tomber à la renverser en criant.
Kurami toussa, se redressant rapidement en clignant des yeux, étourdie par l'asphyxie et son propre choc électrique. Elle inspira à plein poumons le précieux air - quoique pollué par cette brume étrange - et sursauta en découvrant que l'Uchiwa était toujours là. Mais il dressait simplement un sourcil, comme dubitatif. Immédiatement Kurami baissa les yeux et détala à l'opposé dans le couloir droite sans demander son reste, comprenant qu'elle avait effectivement succombé à un Genjutsu...et en était venue à s'étrangler elle-même.
Elle réalisa également avec un immense soulagement qu'elle était à nouveau comme avant, manches comprises.

Quelque chose lui happa le pied, et elle s'étala de tout son long dans un "plaf" sonore. Secouant la tête pour reprendre ses esprits, elle dégagea son pied et poussa un cri d'horreur, en voyant un visage de former dans le sol, une main décrépite tendant des doigts décharnés vers sa cheville. Elle recula en rampant à l'envers au sol. Le cauchemar continuait, puisque cette fois c'était son propre père qui lui apparaissait. Elle ne l'entendait pas, mais jurait qu'il l'implorait, lui demandait pourquoi...et elle préférait ne pas savoir quelle était la suite de la question.
L'Uchiwa apparut à nouveau, et fit disparaître brutalement le fantôme de son père en le piétinant, arrachant un cri à une Kurami qui fondait en larmes, ses nerfs étant bien trop éprouvés.


"Allons, pourquoi pleures-tu ? Ce n'était...qu'un fantôme, non ?"

Les mâchoires serrées, tremblantes alors qu'elle revivait ses pires peurs et souffrances, Kurami failli lever les yeux pour le foudroyer du regard, se retenant de justesse au dernier moment pour fixer ses pieds. Qu'il soit une illusion ou pas, elle comprenait que si elle croisait son regard, elle succomberait à ses sorts.
Les yeux rivés sur les chaussures de son ennemi juré, Kurami réalisa alors quel était le sentiment étrange qui la perturbait depuis qu'elle avait mis un pied dans le labyrinthe. Cette sensation...entre la torpeur tolérante d'un rêve, et l'étourdissement d'une drogue destinée à engourdir ses pensées, comme si ses sens étaient à la fois en éveil et émoussés.
Le brouillard...enfin, cet étrange brouillard, qui résistait au Kirisukyan...était un zone de Genjutsu. Un sort de masse, destiné à embrouiller les pauvres fous qui traversaient l'épreuve.


"Toi aussi..."

D'un geste souple, elle fit volte-face, se retournant, les yeux rouges à cause de la colère et des larmes - et peut-être aussi de l'agression que ce brouillard provoquait - et éjectant un shuriken vers l'uchiwa depuis sa large manche dans le même mouvement avant de détaler.
Elle courut peu avant de trouver une nouvelle intersection. Sans réfléchir elle tourna à droite, inconsciemment terrifiée par le fait que l'Uchiwa avait surgi de la gauche la dernière fois, et continua à courir, sans se donner la peine de se retourner pour voir si elle était suivie, ce n'était qu'une illusion. Il pouvait bien être partout.
Elle continua à courir, jusqu'à arriver sur un troisième embranchement. Cette fois elle s'arrêta en haletant. Kurami n'y avait pas prêté attention la fois précédente...mais c'était le même. Elle tournait en rond. Evidemment, se dit-elle. Ce n'est pas une énigme à la con comme sur le dos de ses boîtes de céréales, il ne suffisait pas de tourner toujours dans la même direction pour finir par trouver la sortie. Ce ne serait pas une épreuve donnée par le Kage en personne sinon.
Mais alors quoi ? A droite, elle tournerait en rond...mais à gauche ? La jeune fille aurait parié que ça donnerait le même résultat. Par réflexe elle jeta un oeil en arrière et sursauta. L'Uchiwa était à peine un mètre derrière elle, lui collant au train sans même qu'elle s'en rende compte.
Cette fois, elle bondit à gauche. Elle n'avait rien à perdre à essayer l'autre route, tandis qu'elle se frappait le front en s'insultant à voix basse, se trouvant stupide d'avoir peur d'une bête illusion.

Puis, comme prévu, elle arriva à nouveau même carrefour. Cette fois, elle préféra ne pas se retourner et commença à se dire que, vu qui était le concepteur de ce..."jeu", il n'était pas si stupide que ça d'éviter la proximité avec les illusions. Les Genjutsus pouvaient être violents, ou excessivement raffinés. Elle même en était une grande adepte, une spécialiste même, qui affinait sa technique pour les rendre toujours plus délicats, de manière à amener ses victimes à se fourvoyer d'eux-même.
Une pensée horrible la traversa soudainement. Et si le sort qu'elle subissait était un mélange des deux ? Voire même d'encore plus ? Après tout, elle était très douée dans le genre...pour une Genin. Mais quel niveau pouvait bien atteindre un foutu Kage ? Elle déglutit avec angoisse en réalisant que depuis le début, elle courait peut-être toute seule en rond...Et devait s'estimer très heureuse que la brume ne l'ait pas encore amené à se jeter toute seule contre un mur, la disqualifiant ou pire, l'empalant tout bêtement contre les coraux aiguisés.


"Déjà fatiguée, petite souris ?"

Deux larges mains se plaquèrent sur ses yeux, lui arrachant un cri de panique avant qu'elle ne se fige, essayant de se ressaisir. Au lieu de se débattre et de courir dans tous les sens, comme ce que lui suggérait tout son corps dont elle sentait les nerfs et les muscles tressauter de panique, Kurami s'obligea au contraire à laisser ses bras retomber mollement le long de ses flancs en soufflant. Comme tout ninja, elle connaissait des techniques de relaxation, de concentration et de respiration, des astuces et des ruses pour effacer sa présence, calmer son corps pour rester cacher, bref...la base.
Avec son caractère placide, et sa nature fuyarde, elle était plutôt douée en la matière. Elle se focalisa dessus, du moins assez pour essayer d'ignorer la terreur effroyable qui l'avait saisi et pour contrôler son corps.


"Ce n'est pas amusant si tu ne cours pas, pas comme ta mère..."

Son corps tout entier se crispa, alors qu'elle revoyait comme si elle était à nouveau dans l scène, sa pauvre mère fuir, grièvement blessée, se condamnant elle-même sous les assauts du clan de Konoha pour sauver sa pauvre petite fille qui ne comprenait pas ce qui se passait.
Kurami ravala sa colère et ses larmes, et visualisa ses mains remonter lentement l'une vers l'autre, joignant leurs doigts en se dissimulant sous leurs longues manches pour échapper au regard scrutateur des Sharingans. Elle sentant ses paumes l'une contre l'autre, et parvint à faire circuler un peu de Chakra. Juste un peu, un faible courant, doux, régulier, comme un petit ruisseau qui la traversait, suivant lentement ses méridiens en tournant doucement dans son organisme.
L'Uchiwa marmonna quelque chose, elle crut sentir la prise sur ses yeux s'affirmer. Peut-être était-il en train de lui "crever les yeux", ou autre atrocité. Kurami refusa même d'y penser, se focalisant totalement sur le courant d'énergie vitale qu'elle faisait circuler en elle et repoussa l'assaut du spectre en lançant un sort de déflexion en continu.

Habituellement, pour lancer un Genjutsu, on "implantait" un peu de son Chakra, le modulant à son envie, dans sa victime de façon à parasiter son esprit. de la même façon, pour le contrer, on rétablissait son équilibre interne par un sort de rupture, cassant le faux-rythme imposé par l'illusion. C'était la base même du troisième art ninja, celui qu'on négligeait le plus.
Kurami y avait une affinité naturelle, et appréciait considérablement les possibilités et les finesses que cela permettait. Elle savait mieux que quiconque presque chez les Genins infliger ou repousser un Genjutsu...mais ici, il y avait de nouvelles conditions. Le sort était probablement continu et bien plus pernicieux que ça. Il fallait innover, surpasser les "règles habituelles".
La jeune fille des brumes put se protéger de son ennemi spectral en gardant les yeux clos et en maintenant de force un certain équilibre dans son corps, remodelant son flux interne dès qu'elle sentait un trouble pour rester concentrée et sereine. Physiquement, elle risquait juste de tituber toute seule et de se prendre un corail dans les gencives. Si elle ne bougeait pas, aucun risque. Alors elle pouvait se consacrer au Genjutsu.
Mais c'est maintenant que commençait les choses un peu plus...compliquées. Malgré son astuce, elle sentait encore la présence "physique" de l'Uchiwa. Donc, elle devait se convaincre de lui avoir échappé avant de pouvoir procéder à autre chose, car son contact était excessivement pénible.

Elle déglutit, et sentit son visage pâlir alors qu'elle redoublait d'efforts. Pour la première fois, elle tentait une pseudo "double-incantation". Les yeux clos, elle se protégeait du Sharingan. Les mains bien enfoncées dans ses larges manches, elle dissimulait ses signes à quiconque observerait. Que cette illusion soit créée par le brouillard, ou par Yagura lui-même qui la scruterait furtivement, peu importe, elle ne devrait pas être en mesure de savoir quel sort elle préparait tandis qu'elle exécutait minutieusement, lentement, chacun de ses signes, pour ne pas trahir ses mudra, voir même donner l'impression qu'elle restait concentrée sur le sort de déflexion.
Quelque part, c'était vrai. Et Kurami pouvait sentir les veines de ses tempes enfler et battre comme des tambours alors qu'elle éprouvait toutes les peines du monde à maintenir un flux pour contrer le Genjutsu, ou au moins amenuiser ses effets, alors même qu'elle préparait un sort typique de Kiri...et la technique préférée de sa famille. Celle qu'elle n'avait encore jamais montré à quiconque. Plus par flemme que par nécessité par ailleurs.
Ses membres commencèrent à trembler, la pauvre fille des brumes terriblement éprouvée par les horreurs que le brouillard avait ramené et par l'effort considérable qu'elle produisait, mais elle continua, appliquée comme toujours, focalisée sur le rivière de chakra qui courait en elle, et dansait autour de ses mains, bercée par des vagues qu'elle générait d'une volonté résolue, alors qu'elle s'obstinait à ignorer les murmures "lointains" de l'Uchiwa.

Puis, avec un frisson de soulagement en sentant son interminable plan arriver à son dénouement, Kurami composa un dernier signe "Coq" sous ses manches et sentit son Chakra s'affoler lorsque le sort de lança enfin.


"Suiryûdan no jutsu ! Technique du Dragon Aqueux !"

Tendant brusquement les mains hors de ses manches et pointant le sol, Kurami libéra...un minuscule dragon d'eau qui s'écrasa asse bruyamment par terre, éclaboussant les environs comme une très grosse bombe à eau. Une très grosse bombe à eau excessivement coûteuse en Chakra, si bien qu'elle sentit ses genoux se dérober sous elle et qu'elle tomba sur les fesses.
Un peu étourdie par l'effort, à cause du vertige infligé par l'épuisement, elle crut pourtant entendre l'Uchiwa la regarder de haut, avec perplexité.


"Hmmmmmouais. Okay. Eeeet...ensuite ?"

Penchée en avant pour reprendre son souffle, elle dissimulait au moins au fantôme qu'elle avait à nouveau caché ses mains dans ses manches, remerciant les entraînements et les habitudes qu'elle avait eu et lui avaient fait prendre cette manie, sans quoi elle n'aurait pas eu la force de le faire volontairement. Elle émit un ricanement caricatural, mimant involontairement le ton de l'Uchiwa qui se sentait si supérieur à elle.

"Et maintenant je me baaaarre"

"Je serais curieux de voir ça, tiens."

Son sort de déflexion avait été rompu. C'était déjà presque un miracle qu'elle ait pu le tenir si longtemps en incantant le Suiryûdan. Kurami reconnut le bruit caractéristique d'un kunai qu'on sort de sa cachette. Vu ce qui s'était passé tout à l'heure avec l'étranglement...cela ne présageait rien de bon.
Pourtant elle sourit, fermant les yeux en guettant les mouvements - probablement imaginaires - de l'illusion. Ca y est, ça arrivait...

Quand le poignard se planta dans la jeune fille, celle-ci se changea subitement en eau et éclata dans un "splash" caractéristique, tandis qu'émergeaient de la flaque créée par le dragon aqueux deux Kurami qui détalèrent l'une comme l'autre, comme deux images à travers un miroir, de chaque côté de l'intersection.
Parfaitement symétrique, elle titubèrent même au même instant et de la même jambe, vacillantes sous l'effort le plus intense qu'elles n'eurent jamais effectué. Kurami avait payé une quantité extraordinaire de Chakra, bien plus grande que ce qu'elle aurait du donner normalement, pour pouvoir exécuter un Suiryûdan convenable en n'ayant comme ressource qu'un peu de brouillard naturel et sa propre énergie. Cela l'avait quasiment vidée en un seul coup.
Fort heureusement, la petite astuce qu'elle avait monté était très bon marché. Assise dans la flaque créée par son dragon, elle avait invoqué deux clones aqueux. Des clones tangibles, mais extraordinairement faibles...mais capable d'appliquer une bonne vieille ruse de Kiri : Se déguiser en flaque, et disparaître ainsi en toute discrétion dans celle qui existait déjà. Ca, c'était le premier point...le deuxième et véritable atout, c'est qu'ils étaient utilisables pour la plus basique des techniques du ninja : La transposition.
Qu'elle se soit elle-même poignardée, ou que l'Uchiwa se soit soudainement montré tangible, ou encore qu'elle avait juste halluciné, c'était un de ses clones qui avait pris le coup pour elle, alors qu'elle se retrouvait à sa place, commandant alors à son second et dernier clone de bouger en même temps qu'elle - en réalité, elle n'était pas capable de faire mieux que ça, trop épuisée pour diriger un corps différemment du sien - mais à l'opposé.

Kurami échappa un gémissement lorsqu'elle trébucha, une vingtaine de foulées plus loin, ses jambes faiblissant un bref instant une fois de plus, et sursauta avec appréhension en sentant son clone en faire de même de son côté...mais en s'empalant dans un mur de coraux tranchants. Visiblement, cette fois, les couloirs n'étaient pas symétriques.
Ses pensées confuses défilèrent à toute allure dans sa tête, se bousculant. Créer un nouveau clone et le faire passer devant elle, en mode éclaireur ? Impossible. Elle avait besoin d'eau...et d'énergie. Et c'était un risque de se retrouver à s'étrangler elle-même une fois de plus.
Tendre un kunai pour éviter de se prendre un mur comme pour une canne d'aveugle ? Trop court. Si le kunai touchait le mur, et même si elle imagina brièvement que ça ne la disqualifierait pas, elle se le prenait très certainement aussi, épuisée comme elle était.
Kurami chassa plusieurs autres idées en titubant tant bien que mal, tombant même plusieurs fois, rampant pour s'accrocher à la vie, à son espoir de sortir d'ici, de "vaincre" l'uchiwa en lui échappant par ses seuls moyens. Une dernière pensée l'effleura, retenant son attention alors qu'elle poussa un cri en tombant une fois de plus, à bout de forces, lorsqu'elle avait failli s'appuyer sur le mur pour reprendre son souffle.
Pour éviter de subir trop d'effets néfastes du Genjutsu...elle n'avait qu'à s'hypnotiser elle-même. L'idée était séduisante quelque part, mais une partie encore raisonnable d'elle voulait criait que c'était de la folie.
De toute façon, elle n'avait plus une goutte de Chakra...

Elle en était réduite à ramper faiblement par terre, se traînant sans même plus savoir depuis combien de temps elle courait, ni combien de fois elle avait tourné. Est-ce qu'elle était perdue ? Voire déjà morte ? Aucune idée...épuisée comme elle l'était, elle n'aurait plus su faire la différence entre un Genjutsu de son propre fait, celui du brouillard, ou des simples hallucinations causées par la fatigue.
Mais enfin, elle crut apercevoir une sortie. Un couloir qui ne menait pas sur d'autres couloirs. Sa dernière chance. Elle ne pourrait pas aller plus loin de toute façon, que cette "porte" soit vraie ou non. Alors elle rassembla le peu de force qu'il lui restait, et se releva sur des jambes tremblantes pour tituber, se balançant dangereusement sur ses jambes instables, jusqu'à s'affaler hors de son dernier chemin.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
aru shinobi no monogatari
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Comme un air légendaire [PV Kuku & Kotori]

Revenir en haut Aller en bas

Comme un air légendaire [PV Kuku & Kotori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Peut-on considérer Spiritomb Comme Pkm légendaire
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto RPG :: Grandes Nations :: Pays de l'Eau :: Îles-